Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
No Justice, New Justice : aborder l'après-Metal chez DC Comics

No Justice, New Justice : aborder l'après-Metal chez DC Comics

DossierDc Comics

Après de longs mois de publication, l'event Dark Nights : Metal s'apprête à toucher à sa fin cette semaine avec son sixième et dernier numéro. Mais dans une certaine habitude du mainstream qui veut qu'un event en appelle un autre, la suite chez DC Comics s'annonce Ô combien dynamique. 

Le problème, c'est que depuis l'annonce tonitruante de No Justice en janvier (on l'avait pour rappel, pisté depuis novembre 2017) et dernier, et tout ce qui a suivi, vous avez peut-être perdu le fil de que l'éditeur à deux lettres vous prépare ce printemps. Qu'à cela ne tienne, on se propose aujourd'hui de vous faire un récap' explicatif, afin de faire vos choix de lectures (VO) quand vous irez dans les comic shops ces prochains mois, ou pour que vous soyez simplement au courant de l'actu qui se profile, même si vous ne serez pas présents pour la lecture.

Il va de soi que cet article considère que tout lecteur est informé de son contenu, et prend en compte les potentiels spoilers présents dedans.

A noter également que la rédaction a été effectuée en amont de la publication de Dark Nights : Metal #6.

1. No Justice : quand la Ligue se multiplie par quatre
Chapitre 1

No Justice : quand la Ligue se multiplie par quatre

A l'heure de rédaction de cet article, l'univers DC est en très mauvaise posture au sein de l'event Dark Nights : Metal, qui doit profiter de son sixième numéro pour résoudre (ou non) un tas de sous-intrigues laissées en suspend. 

Sans trop s'éparpiller, on rappellera que Batman et Superman voguent aux limites de la folie dans la World Forge, située aux confins du Dark Multiverse, face à un Hawkman basculé du côté obscur. Les différents membres de la Ligue sont tous en recherche de Nth Metal, élément permettant d'affronter Barbatos ; Cyborg, Flash sont coincés dans le Bleed face aux hordes des Dark Knights, versions torturées du Chevalier Noir venues des mondes du Dark Multiverse, et entraînés par Barbatos. Enfin, Detective Chimp a été recruté par une version simiesque de la Justice League, venue du 53e monde du Multivers, et tout le monde se prépare à l'affrontement final. 

La sortie de Dark Nights : Metal #6 (et un grand récap' à venir sur le site) apportera un premier point final à cet évènement, et le mois d'avril 2018 servira de léger repos avant d'apporter la suite directe, sous la forme suivante.

DC Nation #0

En amont du FCBD 2018, DC Comics proposera un single issue à prix réduit (0,25$), intitulé DC Nation #0. Le comic-book se découpera en trois parties distinctes, chacune étant censée teaser le futur des publications les plus importantes de l'éditeur, avec Batman (et un certain mariage en préparation), Superman (et la venue de Bendis sur le personnage) et Justice League donc, pour le prologue à No Justice.


Le segment sera co-écrit par Scott Snyder, Joshua Williamson et James Tynion IV, qui s'occuperont par la suite de la mini-série No Justice. L'équipe avait déjà pu faire preuve d'un certain savoir faire en travail de groupe sur le one-shot Batman : Lost #1, et sera accompagnée aux dessins de Jorge Jimenez (Super Sons). DC Nation #0 sera de sortie le 2 mai 2018.

Justice League : No Justice #1-4

Après son introduction dans DC Nation #0, No Justice pourra démarrer concrètement dans la mini-série hebdomadaire éponyme, dont le premier numéro sortira le 9 mai 2018. On retrouve donc la même équipe que citée précédemment à l'écriture, avec la partie artistique assurée par Francis Manapul (qui avait fait des merveilles sur The Flash et Detective Comics durant les New 52, avant de lancer Trinity pour Rebirth). 

Le pitch de No Justice est relativement simple : Brainiac arrive sur Terre et se frotte aux membres de la Ligue. Après avoir réussi à les battre, il s'avère que le Collectionneur de mondes vient en fait demander de l'aide aux super-héros et héroïnes de la planète. Une menace cosmique de très grande ampleur est en effet en marche et menace tout l'univers. Il s'agit de quatre géants qui symbolisent les forces à l'oeuvre dans l'univers : Mystery, Wonder, Wisdom et Entropy.

Afin de pouvoir lutter contre ces quatre géants, la Ligue va étendre les membres de ses rangs et composer quatre sous-groupes, chacun pris en charge par un leader de l'équipe de DC Comics

Team Mystery


On pourra aussi rebaptiser cette équipe comme "celle des aliens" - puisque tous ses membres ont pour particularité de ne pas venir de Terre. On y retrouve Superman en leader, accompagné de Starfire (membre des Teen Titans), Martian Manhunter (ré-apparu dans Dark Nights : Metal #4), Sinestro (qui s'en est pris à Superman récemment) et Starro (lui aussi revenu dans Metal #4). 

Team Entropy


En physique, l'entropie est un terme utilisé pour caractériser la désorganisation d'un système, et relié à l'énergie dudit système. Quand on voit la composition de cette équipe, on ne s'étonne pas tant du nom accolé puisque ses membres ont tous d'importantes capacités qu'il sera nécessaires d'organiser un minimum pour qu'elles puissent mener à quelque chose. Ce sera donc la lourde tâche de Batman, control freak par excellence, assisté de Lobo (avec qui il fait équipe depuis le début de Justice League of America), Lex Luthor (qui est devenu "super-héros" depuis la période post-Forever Evil), Deathstroke (qui récemment, sous le run de Priest, a tenté de se racheter en formant sa propre équipe de super-héros, Defiance) ainsi que Beast Boy, qui fait surprise dans ce roster. On se doute que ses capacités de métamorphe pourront être utilisées à bon escient.

Team Wonder


On s'aventure par là dans un côté plus orienté magie et mystique, avec un co-lead organisé par Wonder Woman et Zatanna. Dans le cadre de l'univers DC, Zatanna et Etrigan ont tous deux eu droit à leur propre mini-série, plutôt déconnectée du reste de la continuité présente. On retrouve là aussi une membre des Teen Titans, Raven. Quant à Doctor Fate, on a pu le retrouver dans la série Blue Beetle, et a surtout servi de lien et de caution "téléportation" au cours de Dark Nights : Metal.

Team Wisdom


En anglais, wisdom signifie sagesse, et l'on sera donc là aussi surpris de retrouver certains des membres de cette équipe compte tenu de leur comportement impulsif et/ou erratique : on pense ici à Damian Wayne (également membre des Teen Titans), Harley Quinn (qui vit depuis des années sa propre ongoing au ton décalé par rapport au reste des publications DC, alors qu'on la retrouve plus en raccord dans Suicide Squad). A côté, Atom (Ryan Choi) nous vient du titre Justice League of America, et je ne vous ferai pas l'affront de vous rappeler que Flash et Cyborg sont membres de l'équipe actuelle - sachant que Priest a fait de ce dernier le nouveau porte-parole officiel de la Ligue. A voir si cet aspect sera utilisé par Snyder et ses compères.

Tous ces personnages sont caractérisés par un grand intellect, qui sera sûrement mis à profit pour les situations à venir (rappelons qu'avant d'être folle à lier, Harleen Quinzel est docteure). 

Quel impact sur les publications de DC Comics ?

Vous l'aurez remarqué, No Justice implique de nombreux personnages de l'univers DC, et notamment certains impliqués dans d'autres titres d'équipes. La publication durant le mois de mai de Justice League : No Justice verra donc, en parallèle, certains titres se mettre en pause, voire même annulés.

Ainsi, Justice League of America prendra fin au mois d'avril avec son 29e numéro ; il en va de même pour le run de Christopher Priest sur Justice League, conclu au numéro #43. Teen Titans sera mis en pause en avril après la publication de son numéro #19. Il en ira de même avec Titans, pour lequel Dan Abnett apportera une conclusion d'intrigue avec le numéro #22 puis un Titans Annual #2 ; Harley Quinn aura également droit à sa pause au numéro #42.

A noter également la présence au mois de mai d'un tie-in à No Justice (c'est en tout cas de cette façon que DC le présente) dans Green Arrow Annual #2, qui verra d'ailleurs l'arrivée des nouvelles scénaristes sur le titre, Julie et Shawna Benson.

Chapitre suivant >New Justice : repenser les équipes chez DC
2. New Justice : repenser les équipes chez DC
Chapitre 2

New Justice : repenser les équipes chez DC

Quelles que soient les conséquences des évènements racontés dans Justice League : No Justice, le but éditorial n'est pas caché : il s'agit de proposer de nouvelles direction aux titres d'équipes. Et pour ce faire, DC Comics emploie à peu près toutes les méthodes possibles : relaunch, nouvelles séries, changements d'équipes créatives, rien n'est mis de côté.

New Justice : qu'est-ce que c'est ?

L'originalité (si on puis dire) de l'ensemble de ces manoeuvres, c'est de les regrouper sous une même bannière, qui porte le nom de New Justice. L'initiative reprend une nomenclature similaire à la ligne New Age of DC Heroes, qui regroupe un ensemble de séries dérivées de Metal (et qui devait, à la base, mettre les artistes au coeur du processus créatif). Il ne s'agit pas d'un imprint qui sépare éditorialement le contenu des séries comme le font DC's Young Animal, Wildstorm ou le futur Black Label, mais simplement d'une marque - qui prendra d'ailleurs très certainement la forme d'un bandeau sur les couvertures des titres concernés.

Justice League


Pour le titre porte-étendard de DC Comics, la démarche est la plus simple. Après la conclusion du run de Priest, Justice League redémarre au numéro #1 avec une équipe all-star. Puisqu'il a mené de tambour battant Metal puis No Justice, c'est en toute logique que Scott Snyder reprendra l'écriture du titre, qui continuera sa publication à un rythme bi-mensuel. 

Deux artistes seront donc chargés de l'accompagner : d'un côté Jorge Jimenez (qui illustré le prologue de No Justice dans DC Nation #0), et de l'autre Jim Cheung, dépêché de chez Marvel dans un beau move de mercato. Sur le premier visuel de l'équipe, on peut retrouver une composition assez classique de l'équipe, avec quelques rajouts malgré tout. 

On observe en effet que désormais c'est John Stewart qui sera le Green Lantern de l'équipe (depuis le début de Rebirth, le rôle était assuré par les newbies Jessica Cruz et Simon Baz). Martian Manhunter sera de retour dans l'équipe, ainsi que Hawkgirl, remise de ses travers dans Metal où elle a pris l'alias de Lady Blackhawk. Cyborg et Aquaman sont présents sur la première couverture mais s'en iront par la suite, laissant à l'équipe le roster de la série animée Justice League - une belle caution de fan service.

A noter que son compagnon, Hawkman, aura droit à sa propre ongoing pilotée par Robert Venditti.

Justice League Dark


Après plus de trois ans d'absence et son annulation au 40e numéro en 2015, la Justice League Dark sera de retour cet été avec James Tynion IV à l'écriture, ce dernier embarquant ses collaborateurs espagnols de Detective Comics, le duo Alvaro Martinez/Raul Fernandez.

L'équipe conservera un double leading par Wonder Woman et Zatanna hérité de l'équipe Wonder de No Justice, et rajoutera à son roster Swamp Thing (qui se fait bien peu présent dans le paysage éditorial de DC ces dernières années), ainsi que Man-Bat et Detective Chimp, l'introduction de ce dernier dans l'ère Rebirth s'étant déroulée dans le one-shot Dark Knights Rising : The Wild Hunt #1.

Justice League Odyssey


Joshua Williamson, troisième co-auteur de No Justice, aura également droit à son titre d'équipe, avec Stejpan Sejic aux dessins, et une composition très particulière, et adoubée par Snyder lui-même comme un "Justice League WTF". On retrouve en effet aux côtés de Cyborg la Green Lantern Jessica Cruz, Starfire, toutes deux là pour un côté cosmique, ainsi qu'Azrael, et le plus surprenant : Darkseid

Concernant ce dernier, il faut prendre en compte que Darkseid n'est plus vraiment le Seigneur d'Apokolips tel qu'on le connaît habituellement. Depuis la fin de Darkseid War, Darkseid est devenu en effet un bébé, et a depuis profité de l'aide de sa fille Grail pour retrouver des forces (tel que raconté dans Wonder Woman sous James Robinson). Ceci explique donc sa forme de jeune adulte, et le tyran devrait être un "allié" en tant que mal nécessaire, et sûrement la source de problèmes dans les faits.

Teen Titans


Pour le titre de jeune équipe, les choses sont plus simples, avec un simple changement d'équipe créative. Adam Glass (auteur d'un Suicide Squad médiocre durant les New 52) reprend les commandes du scénario en étant accompagné de Bernard Chang (Batman Beyond) aux dessins. Un one-shot Teen Titans Special #1 sera publié le 27 juin, en amont de la reprise de Teen Titans au numéro #20 au mois de juillet.

L'équipe est drastiquement changée par rapport à sa précédente version : on retrouve certes de nouveau Damian Wayne à la tête, ainsi que des membres de l'équipe d'avant, qui ont pour particularité d'être des sidekicks assez récents dans l'histoire de DC : le Wally West des New 52 d'un côté et Emiko, la soeur d'Oliver Queen de l'autre. Viennent ensuite s'ajouter Crush, la fille du redoutable Lobo, ainsi que deux personnages à priori nouveaux, Djinn et Roundhouse.

L'absence notable de Jon Kent (présent dans Super Sons, titre annulé, et en guest dans Teen Titans) laisse à penser que la main mise de Brian M. Bendis sur Superman et Action Comics l'empêchera pour le moment d'être utilisé par d'autres ailleurs, mais cela reste à confirmer.

(New) Titans et les Outsiders ?


Les choses restent encore assez floues concernant les deux derniers titres de la bannière New Justice. Des informations qui ont filtré à la récente Wonder Con 2018, mais qui doivent encore être officialisées du côté de DC Comics, le titre Titans continuera d'être écrit par Dan Abnett, en charge des différentes (mini-) séries depuis 2016. Pour ce nouveau départ, Steel et Ms. Martian rejoindront les rangs de l'équipe, aux côtés des classiques Nightwing, Raven et Beast Boy, reliques de l'époque New Teen Titans par Wolfman et Pérez. L'artiste attitré n'a pas encore été annoncé, et le titre pourrait connaître un relaunch par l'appelation New Titans.

Enfin, une autre série de nature inconnue a été teasée, et la seule chose certaine est que l'auteur sera Bryan Hill, en charge actuellement de Wildstorm : Michael Cray, et qui doit bientôt reprendre Detective Comics pour un court run. Or, dans cedit run, Hill va ramener aux côtés de Batman Black Lightning, pour un arc intitulé "On the Outside", clin d'oeil évident à l'équipe des Outsiders menée par le Chevalier Noir. Comme le même scénariste doit s'occuper d'un titre d'équipe, et puisque Black Lightning revient aussi sur les devants de la scène avec sa série TV, il n'est pas trop risqué de parier sur un retour des Outsiders.

Concernant les membres de cette potentielle équipe, puisque les titres Birds of Prey et Blue Beetle ont été annulés, que les soeurs Benson s'occupaient de Birds of Prey et qu'elles scénarisent le Green Arrow Annual #2 qui est une tie-in à No Justice, on peut s'attendre à ce que Black Canary, Batgirl et Blue Beetle trouvent une nouvelle vie dans cette équipe. Katana et Metamorpho sont pris respectivement par Suicide Squad et The Terrifics, mais l'un n'empêche pas l'autre, à moins qu'une toute autre configuration (qui intégrerait d'autres membres historiquement fondateurs comme Geo-Force ou Halo) soit à envisager. Mais toute cette partie n'est que supposition.

Vous voilà désormais parés à aller à la découverte de la nouvelle justice façon DC, et l'on vous invite en commentaires à nous faire part de vos attentes, interrogations, et vos intentions d'aller lire ces séries ou non !

< Chapitre précédentNo Justice : quand la Ligue se multiplie par quatre
Chapitre 1

No Justice : quand la Ligue se multiplie par quatre

A l'heure de rédaction de cet article, l'univers DC est en très mauvaise posture au sein de l'event Dark Nights : Metal, qui doit profiter de son sixième numéro pour résoudre (ou non) un tas de sous-intrigues laissées en suspend. 

Sans trop s'éparpiller, on rappellera que Batman et Superman voguent aux limites de la folie dans la World Forge, située aux confins du Dark Multiverse, face à un Hawkman basculé du côté obscur. Les différents membres de la Ligue sont tous en recherche de Nth Metal, élément permettant d'affronter Barbatos ; Cyborg, Flash sont coincés dans le Bleed face aux hordes des Dark Knights, versions torturées du Chevalier Noir venues des mondes du Dark Multiverse, et entraînés par Barbatos. Enfin, Detective Chimp a été recruté par une version simiesque de la Justice League, venue du 53e monde du Multivers, et tout le monde se prépare à l'affrontement final. 

La sortie de Dark Nights : Metal #6 (et un grand récap' à venir sur le site) apportera un premier point final à cet évènement, et le mois d'avril 2018 servira de léger repos avant d'apporter la suite directe, sous la forme suivante.

DC Nation #0

En amont du FCBD 2018, DC Comics proposera un single issue à prix réduit (0,25$), intitulé DC Nation #0. Le comic-book se découpera en trois parties distinctes, chacune étant censée teaser le futur des publications les plus importantes de l'éditeur, avec Batman (et un certain mariage en préparation), Superman (et la venue de Bendis sur le personnage) et Justice League donc, pour le prologue à No Justice.


Le segment sera co-écrit par Scott Snyder, Joshua Williamson et James Tynion IV, qui s'occuperont par la suite de la mini-série No Justice. L'équipe avait déjà pu faire preuve d'un certain savoir faire en travail de groupe sur le one-shot Batman : Lost #1, et sera accompagnée aux dessins de Jorge Jimenez (Super Sons). DC Nation #0 sera de sortie le 2 mai 2018.

Justice League : No Justice #1-4

Après son introduction dans DC Nation #0, No Justice pourra démarrer concrètement dans la mini-série hebdomadaire éponyme, dont le premier numéro sortira le 9 mai 2018. On retrouve donc la même équipe que citée précédemment à l'écriture, avec la partie artistique assurée par Francis Manapul (qui avait fait des merveilles sur The Flash et Detective Comics durant les New 52, avant de lancer Trinity pour Rebirth). 

Le pitch de No Justice est relativement simple : Brainiac arrive sur Terre et se frotte aux membres de la Ligue. Après avoir réussi à les battre, il s'avère que le Collectionneur de mondes vient en fait demander de l'aide aux super-héros et héroïnes de la planète. Une menace cosmique de très grande ampleur est en effet en marche et menace tout l'univers. Il s'agit de quatre géants qui symbolisent les forces à l'oeuvre dans l'univers : Mystery, Wonder, Wisdom et Entropy.

Afin de pouvoir lutter contre ces quatre géants, la Ligue va étendre les membres de ses rangs et composer quatre sous-groupes, chacun pris en charge par un leader de l'équipe de DC Comics

Team Mystery


On pourra aussi rebaptiser cette équipe comme "celle des aliens" - puisque tous ses membres ont pour particularité de ne pas venir de Terre. On y retrouve Superman en leader, accompagné de Starfire (membre des Teen Titans), Martian Manhunter (ré-apparu dans Dark Nights : Metal #4), Sinestro (qui s'en est pris à Superman récemment) et Starro (lui aussi revenu dans Metal #4). 

Team Entropy


En physique, l'entropie est un terme utilisé pour caractériser la désorganisation d'un système, et relié à l'énergie dudit système. Quand on voit la composition de cette équipe, on ne s'étonne pas tant du nom accolé puisque ses membres ont tous d'importantes capacités qu'il sera nécessaires d'organiser un minimum pour qu'elles puissent mener à quelque chose. Ce sera donc la lourde tâche de Batman, control freak par excellence, assisté de Lobo (avec qui il fait équipe depuis le début de Justice League of America), Lex Luthor (qui est devenu "super-héros" depuis la période post-Forever Evil), Deathstroke (qui récemment, sous le run de Priest, a tenté de se racheter en formant sa propre équipe de super-héros, Defiance) ainsi que Beast Boy, qui fait surprise dans ce roster. On se doute que ses capacités de métamorphe pourront être utilisées à bon escient.

Team Wonder


On s'aventure par là dans un côté plus orienté magie et mystique, avec un co-lead organisé par Wonder Woman et Zatanna. Dans le cadre de l'univers DC, Zatanna et Etrigan ont tous deux eu droit à leur propre mini-série, plutôt déconnectée du reste de la continuité présente. On retrouve là aussi une membre des Teen Titans, Raven. Quant à Doctor Fate, on a pu le retrouver dans la série Blue Beetle, et a surtout servi de lien et de caution "téléportation" au cours de Dark Nights : Metal.

Team Wisdom


En anglais, wisdom signifie sagesse, et l'on sera donc là aussi surpris de retrouver certains des membres de cette équipe compte tenu de leur comportement impulsif et/ou erratique : on pense ici à Damian Wayne (également membre des Teen Titans), Harley Quinn (qui vit depuis des années sa propre ongoing au ton décalé par rapport au reste des publications DC, alors qu'on la retrouve plus en raccord dans Suicide Squad). A côté, Atom (Ryan Choi) nous vient du titre Justice League of America, et je ne vous ferai pas l'affront de vous rappeler que Flash et Cyborg sont membres de l'équipe actuelle - sachant que Priest a fait de ce dernier le nouveau porte-parole officiel de la Ligue. A voir si cet aspect sera utilisé par Snyder et ses compères.

Tous ces personnages sont caractérisés par un grand intellect, qui sera sûrement mis à profit pour les situations à venir (rappelons qu'avant d'être folle à lier, Harleen Quinzel est docteure). 

Quel impact sur les publications de DC Comics ?

Vous l'aurez remarqué, No Justice implique de nombreux personnages de l'univers DC, et notamment certains impliqués dans d'autres titres d'équipes. La publication durant le mois de mai de Justice League : No Justice verra donc, en parallèle, certains titres se mettre en pause, voire même annulés.

Ainsi, Justice League of America prendra fin au mois d'avril avec son 29e numéro ; il en va de même pour le run de Christopher Priest sur Justice League, conclu au numéro #43. Teen Titans sera mis en pause en avril après la publication de son numéro #19. Il en ira de même avec Titans, pour lequel Dan Abnett apportera une conclusion d'intrigue avec le numéro #22 puis un Titans Annual #2 ; Harley Quinn aura également droit à sa pause au numéro #42.

A noter également la présence au mois de mai d'un tie-in à No Justice (c'est en tout cas de cette façon que DC le présente) dans Green Arrow Annual #2, qui verra d'ailleurs l'arrivée des nouvelles scénaristes sur le titre, Julie et Shawna Benson.

Chapitre suivant >New Justice : repenser les équipes chez DC
Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Batman et Flash se retrouvent dans un nouveau crossover (mais sans Tom King)

Actu Vo
Les sollicitations du mois de février 2019 de DC Comics sont tombées au cours de la nuit et plusieurs nouvelles intéressantes sont à en ...

Un premier aperçu du roman graphique Raven de l'imprint young adult DC Ink

Actu Vo
Avec des sorties encore lointaines pour beaucoup d'entre elles - et dont on n'est pas certain de l'arrivée en VF pour le moment -, les ...

L'événement Leviathan de DC Comics démarrera bien dans les pages d'Action Comics #1007

Actu Vo
Dans son numéro de septembre, Brian Bendis s'amusait à teaser l'apparition prochaine d'une nouvelle menace dans les séries ...

Jorge Fornés rejoint Mikel Janin sur Batman #60

Brève
Qu'il s'agisse d'ajustements à faire par manque de temps d'un artiste, ou d'une volonté artistique nette de la part de Tom King, il ...

L'Arkham Knight arrive dans le canon de DC avec Detective Comics #1000

Actu Vo
C'est en 2019 que nous fêterons les 80 années d'existence de Batman, et que son éditeur DC Comics passera le cap des 1000 numéros pour ...
Commentaires (3)
Vous devez être connecté pour participer