Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Batman : The Enemy Within, la critique de l'épisode 1

Batman : The Enemy Within, la critique de l'épisode 1

ReviewJeux vidéo
On a aimé• Une narration maîtrisée
• Un bon mélange Bruce Wayne / Batman
• Les moments "shocker"
• Un potentiel réel sur certains choix...
On a moins aimé• Une grosse impression de déjà-vu
• Aucune évolution du gameplay
• La nouvelle voix de Batman
• Toujours trop court
• Problèmes techniques et de son
• ... reste à voir ce que Telltale osera faire
Notre note

Annoncé presque par surprise à la dernière SDCC, la seconde saison de Batman : The Telltalte Series, sous-titrée The Enemy Within, s'offre déjà à nous aujourd'hui avec un premier épisode sobrement baptisé "The Enigma". Après une première saison qui avait bien démarré pour se finir dans un affrontement basique, cette nouvelle histoire porte autant d'espoirs que d'enjeux. Et si votre rédacteur est à la base heureux de pouvoir se remettre dans la peau du Chevalier Noir, la surprise de la découverte n'est plus, et l'indulgence sera moindre. Telltale Games ont-ils réussi à se reprendre sur leurs erreurs passées ?

Un gameplay qui ne change pas, ou très peu 

Il faudrait d'abord dire en tout état de fait que la formule instaurée par Telltale commence à s'essouffler, que ce soit avec ce jeu Batman ou un autre et qu'on attendra forcément plus de la narration et de la caractérisation que du gameplay sensu stricto. Autant vite abréger là-dessus : la formule appliquée est strictement la même que dans la première saison et c'est donc une déception. Bien sûr, les jeux Telltale sont plus proches d'une bande dessinée interactive que d'un véritable jeu, et avec un personnage tel que Batman - et ce que les compères de Rocksteady ont pu délivrer - les attentes ne peuvent être les mêmes.

 

Malgré tout, on reste dans la sphère vidéoludique et les nouveautés et évolutions auraient été plus que bienvenues. Certes on trouvera des phases d'action un peu mieux rythmées (bien que dans la plupart des cas, louper une QTE n'est même plus synonyme d'échec de la séquence) avec plusieurs choix se présentant en même temps, mais ça reste trop peu. Les phases de déambulation n'offrent pas vraiment de liberté, et si les phases d'enquête restent assez plaisantes à faire, le manque de possibilités laisse de toute façon une grosse impression d'être pris par la main, et pas d'être un véritable détective. Un point loupé pour l'immersion par le gameplay, et il faut voir si Telltale Games peut se rattraper par la narration.

Une histoire qui pose des promesses...

Il est possible de démarrer sa partie de The Enemy Within en partant de sa sauvegarde de la première saison du jeu Batman. Honnêtement à part le résumé en début de jeu, je ne suis pas sûr que vos choix précédents aient une vraie influence, alors parlons de cette nouvelle histoire. Si le premier jeu réinventait une partie importante de l'histoire personnelle de Bruce tout en y mêlant un savant jeu de politique, The Enemy Within prend une dimension plus terre-à-terre et plus proche de ses personnages. On y parlera donc beaucoup de relations humaines, d'une part entre Batman et ses alliés, potentiels ou en devenir, la même chose arrivant avec Bruce Wayne. L'épisode évolue autour du retour de Riddler à Gotham City. Dans cet univers, le criminel rappelle le terroriste sanguinaire qu'on avait vu dans le Batman : Earth One de Geoff Johns à ceci près qu'il est en activité depuis bien longtemps. De quoi repartir sur un historique de Gotham bien que ce ne soit visiblement pas la direction privilégiée. Le but sera donc d'arrêter Riddler via un affrontement ponctué d'énigmes, tels que les habitués auront déjà eu le plaisir de voir. 

C'est en vérité le principal reproche que l'on peut faire à l'histoire, celle de ne proposer qu'une confrontation assez banale. Ou qui a beaucoup des airs de déjà vu. C'est peut-être dû à une utilisation excessive du Riddler dans tous les médias ces dernières années, et d'autant plus alors que l'arc en cours de Batman met en place la War of Jokes and Riddles, à laquelle un dialogue du jeu fera furieusement penser. Ce sera aussi dû au choix des autres personnages qui interviennent dans cet épisode (si je vous dis Amanda Waller, en regard à l'univers DC actuel, vous pigerez tout de suite vers "qui" on se dirige, non ?) et même si la façon dont on peut construire la relation entre Bruce Wayne et le fameux John Doe semble plein de promesses, il faudra attendre les autres épisodes pour voir si l'ensemble tiendra la route. 

... reste à voir si elles seront tenues

Car si l'histoire peut un peu décevoir par un manque de grandeur ou cette impression de redite, elle comporte aussi quelques très bons éléments. Ne serait-ce que le fait de reprendre l'idée la plus forte du premier volet (Thomas Wayne était un criminel) à plusieurs reprises, qui permet de confronter encore une fois Bruce à son histoire et son passé. Au niveau des choix moraux également, les propositions les plus importantes sont assez intéressantes, et pour essayer de s'en sortir au mieux il faudra vraiment questionner votre morale, puisque les conséquences plus que les choix ici permettent aussi d'imaginer de vraies bifurcations dans le déroulement de l'histoire. Le questionnement se fait pour le joueur notamment au niveau de son honnêteté, qui ne peut pas donner le même résultat à chaque coup. Il faudra donc avoir une certaine stratégie, bien qu'il soit aussi plus facile d'opter simplement pour un cheminement soit en "bon Batman" ou en "Batman brute". On appréciera d'ailleurs aussi dans l'histoire le fait de ne pas se limiter qu'au Chevalier Noir et, au contraire, d'avoir une bonne répartition du jeu avec son alter-égo civil Bruce Wayne.

 

Enfin, et c'est peut-être le plus important, c'est l'efficacité de la narration. Malgré un ventre mou entre le troisième et quatrième chapitre, le rythme reste assez soutenu. Et surtout, quelques moments "shocker" sont placés au bon moment. On voit que dans la construction de son univers, Telltale Games n'hésite pas à aller au bout de sa pensée pour certains personnages - ce qu'on pouvait déjà apprécier dans la première saison - et c'est sans surprise que le cliffhanger, quoique presque attendu, devrait donner sans trop de peine l'envie de poursuivre l'aventure.

La perfection technique se fait toujours attendre

Et si je dis "sans trop de peine" c'est qu'il y a encore quelques points qui donneront plutôt envie d'attendre a) que le jeu soit entièrement disponible et b) soldé. La direction artistique prise pour Batman - The Telltale Series est convaincante et techniquement satisfaisante si on est pas trop exigeant (on reste quand même dans des graphismes pas hyper aboutis pour de l'animation). Entre parenthèses, le nouveau costume du Chevalier Noir ne sera pas au goût de tout le monde, avec cette tournure armure que l'on a là aussi beaucoup vu un peu partout ces derniers temps. Mais si la DA peut convaincre, techniquement il reste encore quelques soucis. Des transitions de scènes abruptes, quelques temps de chargement trop longs, un mixage sonore final très bizarre, avec des bruits et musiques effacées qui cassent l'immersion. Et aussi un doublage en demi-teinte pour Troy Baker pour sa partie Batman qui sonne étrangement très grave, de façon presque artificielle - mais ça reste un détail évidemment très subjectif. Enfin, il est toujours dommage de constater qu'une paire d'heures suffit à faire le tour de l'épisode. Surtout qu'on s'en rend compte à l'enchaînement des différentes parties, ce qui permet aussi d'anticiper, en toute mesure, quand vont se passer les choses importantes. 

En vérité, si vous êtes un fan de Batman, ce premier épisode devrait vous satisfaire par la narration maîtrisée, quelques propositions et prises de risques qui laisse voir un joli potentiel pour la suite de l'histoire, et l'orientation plus centrée sur les relations entre les personnages. Mais en face, on se retrouve avec un jeu un poil court, techniquement toujours pas parfait et surtout qui n'offre aucune amélioration du point de vue du jeu pur. Reste à voir si les prochains épisodes pourraient justifier de craquer avant les baisses de prix, mais en l'état, vous ne perdez rien à patienter encore un peu pour y jouer.

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Telltale Games est racheté et relancé (avec certaines licences comme Batman et The Wolf Among Us)

Ecrans
Alors que le studio Telltale Games annonçait sa fermeture brutale il y a bientôt un an, et que sa série The Walking Dead n'a pu être ...

Le jeu Batman : The Enemy Within devrait arriver cette année sur Switch

Ecrans
Une nouvelle qui ne surprendra pas grand monde puisque le premier volet des jeux Batman : The Telltale Series s'est trouvé un portage sur ...

Batman : the Enemy Within vous propose deux Joker différents en trailer de son ultime épisode

Ecrans
Démarrée à l'été dernier, la seconde saison de Batman - The Telltale Series, titrée The Enemy Within, connaîtra bientôt sa fin avec ...

Le dernier épisode de Batman : The Enemy Within annonce sa date et deux fins complètement ...

Ecrans
Il aura fallu patienter presque deux mois pour découvrir le cinquième et dernier épisode de Batman : The Enemy Within, seconde ...

Batman : Sins of the Father, un comicbook pour faire le lien entre les deux saisons du jeu Telltale

Actu Vo
Après la franchise Batman : Arkham, ce sont les jeux Batman de Telltale Games qui auront également droit à un comicbook dérivé, ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer