Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Un cut d'Avengers : Endgame sans femmes, noirs et LGBT : personne n'en rêvait, ils l'ont fait

Un cut d'Avengers : Endgame sans femmes, noirs et LGBT : personne n'en rêvait, ils l'ont fait

Trashbag

Depuis un certain nombre d'années, la toile s'est métamorphosée en un étrange champ de bataille, aux escarmouches des plus improbables - une poignée de résistants engagés continue, par exemple, à militer activement pour faire retirer le dernier Star Wars du canon de la saga (on retrouverait, parmi eux, une certaine "Kathleen"). 
 
D'autres bataillent à chaque fin d'année pour décider si, oui ou non, le premier Die Hard est bien un film de noël, et des factions plus récentes organisent depuis peu d'étranges scènes de guérilla urbaine pour décider de la cohérence possible ou impossible du final d'Avengers : Endgame. Les douilles pleuvent, les gifs tremblent fusent et les rafales de sanglantes émojis laissent parfois d'amers souvenirs dans le coeur des veuves et orphelins des réseaux.
 
Parmi ceux-là, nous n'oublions pas qu'une résistance organisée fait chaque jour front contre la bien pensance, la censure des affreux médias à la solde du pouvoir et de ces sales SJWs. Plastronnés, fidèles à leur PP Risitas ou à toute forme de soutien à l'actuelle présidence des Etats-Unis, une solide bande de blancs en colère se bat au quotidien pour la liberté d'expression - parce que dire le mot en "N", ça veut pas forcément dire qu'on est racistes, et les blagues de cul, c'est marrant, même quand ça parle de viol, c'est bon, faut arrêter, on peut plus rien dire, merde. Grosso modo.
 
Aux Etats-Unis, ces grands mouvements sociétaux ont aussi leurs propres Martin Luther King, et l'on découvre aujourd'hui que la lutte progresse un peu plus chaque jour. Si vous aviez été irrités par l'assurance de Brie Larson dans Avengers : Endgame, persuadée de pouvoir seule se débarrasser de Thanos, si vous trouviez que la dépression nerveuse de Thor ne faisait pas bonhomme et qu'on peut s'en passer, qu'on se fout un peu des explications scientifiques du moment qu'il y a la bagarre, que le plan super-nanas dans le champ des batailles n'était pas réaliste et que le film n'avait franchement pas besoin de montrer les héros du Wakanda (après tout, c'est vrai, c'est juste des noirs, qui ça intéresse ?), réjouissez-vous et annulez votre thérapie de groupe du jeudi : vous n'êtes pas seuls et internet vous a entendus.
 
Un spectateur a en effet eu l'idée intelligente de proposer une fancut d'Avengers : Endgame sur les sites de téléchargement illégal, pour retirer tous les surplus féminins, sous-entendus gays et personnages de couleur en général, voire tout ce qui pourrait laisser penser que les héros ne sont pas nés avant les Croisades. Le montage final dure une petite heure vingt-cinq contre les trois heures de la version officielle, ce qui laisse rêveur quant à la quantité de choses qui peuvent énerver nos potos de l'alt-right dans ce monde où les vrais bonhommes se font de plus en plus rares.
 
Certaines coupures pourraient même prêter à sourire tant la liste est énorme et pleine d'auto-congratulation masturbatoire - le fait qu'Hawkeye n'entraîne pas sa fille au tir à l'arc, par exemple, parce qu'une vraie jeune fille "devrait plutôt apprendre à faire la bouffe qu'à se bastonner", ou que Tony Stark ne consulte pas Pepper avant de sauver le monde, un vrai héros n'ayant pas besoin de l'aval de sa gonzesse pour sauver le monde, bordel de dieu. Vous remarquerez qu'un vrai héros n'a pas non plus besoin de mourir dans les bras de sa femme - qui pourrait la salir, avec ses doigts plein d'oestrogènes et de foetus pas fécondés.
 
La liste complète des changements est disponible ci-après - attendu que l'ensemble est assez gros et que le style pourrait laisser penser que tout ça est une bonne blague, nous vous assurons que le montage est bien réel, et que le fichier vidéo à la sortie n'est pas une simple boucle de Rick Astley. Le contenu restant toutefois illégal, basé sur une qualité discutable (un triste camrip pirate des salles chinoises) et hautement mal monté, on ne vous incitera pas à vous y attarder. En revanche, la bonne nouvelle : si vous avez, vous aussi, eu des enfants avec votre soeur et votre cousine, vous serez heureux d'apprendre que le bambin pourra surmonter ses difficultés et devenir monteur amateur sur internet - voire pourquoi pas, professionnellement.
 
On ne voit en tout cas pas de meilleure nouvelle à retenir de l'événement (mais sans doute qu'on se goure, n'hésitez pas à nous corriger).

Corentin
est sur twitter
à lire également

Avengers : Endgame dépasse Avatar et est donc le plus gros film au box-office de tous les temps ...

Brève
La course aux gros sous d'Avengers : Endgame peut prendre fin en ce weekend de SDCC. En effet, le dernier monstre de Marvel Studios n'aura ...

Lego expose un Iron Man façon Avengers : Endgame à taille humaine pour la SDCC 2019

Goodies
Si la précédente édition de la San Diego Comic Con a été l'occasion de voir un gigantesque Thanos en petites briques, le groupe Lego ...

Marvel Studios partage une petite featurette des coulisses d'Avengers : Endgame

Ecrans
Avec la ressortie, ou l'extension de durée de vie d'Avengers : Endgame dans les salles obscures, Marvel Studios s'est récemment ...

Avengers : Endgame : les frères Russo reviennent (encore) sur la fin de Steve Rogers et Gamora

Ecrans
Avec la seconde sortie en salles d'Avengers : Endgame, les frères Russo, l'ensemble de la distribution et Kevin Feige sont à nouveau ...

Avengers : Endgame : quelques salles françaises proposeront aussi la version étendue

Ecrans
Après avoir eu quelques doutes sur la portée des nouvelles séances d'Avengers : Endgame, censées se limiter aux Etats-Unis, quelques ...
Commentaires (7)
Vous devez être connecté pour participer