Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Qui est Taika Waititi, le nouveau réalisateur de Marvel Studios ?

Qui est Taika Waititi, le nouveau réalisateur de Marvel Studios ?

chronique

Cette semaine marque la sortie dans les salles de Thor : Ragnarok et avec la nouvelle aventure du Dieu du Tonnerre vient aussi une nouvelle tête dans la Marvel Studios Family, Taika Waititi. Pour notre semaine spéciale, je vous propose de découvrir aujourd'hui qui est le néo-zélandais talentueux qui s'est démarqué dans les différentes strates du 7eme Art en passant devant mais aussi derrière les écrans.

Taika, god of Humour

Vous le savez donc déjà mais notre cher Taika vient de Nouvelle-Zélande où il naît en 1975 en embrassant deux héritages très forts avec un père Maori de Te Whanau-a-Apanui, une région situé sur la pointe du Nord-Est de l'île du Pacifique, et une mère juive d'origine russe. Ce background familial lui offre beaucoup d'influences qui auront un impact fort sur sa perception de l'art faisant très tôt de lui un touche-à-tout notamment passionné par le dessin, la peinture, l'animation mais aussi la musique puisqu'il est un batteur notoire !
 
Évidemment, ses poussées créatrices l'emmènent (en même temps que l'acné) à suivre des cours de théâtre à l'université de Wellington en Nouvelle-Zélande, où il y fait ses premières armes en tant qu'acteur. C'est d'ailleurs à cette même époque qu'il commence à appliquer ce qu'il considère maintenant comme sa philosophie : toujours voir la vie avec les yeux d'un enfant pour avoir un regard nouveau sur tout ce qu'il entoure.



Ce processus passe évidemment par sa marque de fabrique, la comédie, et il monte une troupe qui tournera autour de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie, So You're a Man, avec ses potes de l'école dont les acteurs Bret McKenzie, Jemaine Clement, Carey Smith et le metteur en scène David Lawrence. Très parodique, la bande proposera notamment un format qu'il affectionne particulièrement, le documentaire parodique, en présentant un guide de la virilité dans le contexte de années 50. Notre bon Taika récidivera, seulement avec Clement, avec qui il collaborera sur de nombreux projets, pour un duo comique nommé The Humourbeasts.
 
Cette première expérience de la scène commencera à placer le néo-zélandais sur la carte des acteurs locaux et il se fera notamment un nom grâce au film à petit budget Scarfies dans lequel il est crédité sous le nom de sa mère, Taika Cohen. Il fera d'ailleurs de même sur de nombreux projets, pour mettre en avant son double héritage. 

Taika, the Mighty Director

Mais une nouvelle fois, Taika Waititi ne peut s'empêcher de vouloir créer, toujours plus, et il décide qu'il est temps pour lui de passer derrière la caméra, ce qu'il fait en 2005 en participant à un concours de court-métrages en Nouvelle-Zélande avec un défi de taille : réaliser son film en 48h. Le bonhomme réalise alors Two Cars, One Night qui le propulse sous les projecteurs à la vitesse du Bifrost puisqu'il est nommé pour l'Oscar du court-métrage en 2005. Il se démarque encore une fois avec humour lors de la cérémonie en faisant semblant de dormir alors que les contenders sont présentés.

 
 
S'il ne remporte pas le trophée, il sort tout de même vainqueur de l'expérience qui lui ouvre les portes de son premier long-métrage, Eagle vs. Shark, une comédie romantique dans laquelle il offre les rôles principaux à son pote Jemaine Clement et à Loren Horsley, qui deviendra sa compagne. Malheureusement, son film n'a qu'une exposition limitée en étant diffusé dans très peu de cinémas aux USA.

Il réussit cependant une percée avec Boy en 2010. Une nouvelle fois, Taika Waititi décide de porter plusieurs casquettes sur le projet puisqu'il est crédité à l'écriture, la réalisation et décide de s'offrir lui-même un rôle dans son histoire, incarnant le père du personnage principal. Plaçant son intrigue en Nouvelle-Zélande et y mettant pas mal de son expérience personnelle, le film est un énorme succès dans sa patrie natale.

Ce projet lui permet d'ailleurs de faire une petite parenthèse en rejoignant le tournage d'une grosse production américaine et marquant ses débuts dans le genre super-héroïque puisqu'il atterit dans le film de Martin Campbell de 2011 qui donne encore des frissons à nombres d'entre vous, Green Lantern. Il incarne le pal de Hal Jordan (Ryan Reynolds), Thomas Kalmaku, surtout présent dans la première partie du film.



Malgré l'échec critique du long-métrage, il est depuis devenu l'un des réalisateurs néozélandais les plus fameux et après avoir retrouvé son pote Clement pour un nouveau documentaire parodique What We Do in the Shadows, il explose une fois de plus les records de box office avec son dernier film avant Thor, Hunt for the Wilderpeople, une nouvelle comédie qui s'offre l'un des acteurs locaux les plus fameux, Sam Neill.

Journey into Waititi

Après ce projet, Taika Waititi rentre dans le viseur de Disney qui le contacte pour écrire le scénario de Moana, son film d'animation sorti l'année en 2016, mais son script n'est finalement pas gardé par la société de Mickey à la faveur de Jared Bush.

Pourtant, ce n'est pas un échec pour le bonhomme qui reste dans le giron de Disney et plus précisement Marvel Studios en entrant en compétition avec plusieurs réalisateurs pour réalisater le troisième Thor, dont Ruben Fleischer (maintenant sur Venom), Rob Letterman ou encore Rawson Marshall Thurber. Taika Waititi réussit cependant à convaincre Kevin Feige qu'il est le bon choix avec une démo du ton qu'il veut apporter au film, comprenant des extraits de différents métrages dont Big Trouble in Little China de John Carpenter.

Un exercice qui paie puisqu'il réussit à décrocher le contrat en échange d'une certaine liberté artistique et notamment la possibilité d'inclure des scènes improvisées. C'est d'ailleurs dans cette optique Marvel Studios engage Jeff Goldblum dans le rôle du Grandmaster. Mais une nouvelle fois, Taika Waititi prouve qu'il veut et peut être partout à la fois en s'offrant lui-même le rôle de Korg dans le long-métrage.


 
C'est finalement sa carrière polyvalente qui offre à Taika Waititi les portes du tout-Hollywood et en particulier de Marvel Studios. En effet, avec son approche assez unique de l'humour, qui passe beaucoup par l'improvisation mais aussi et surtout, la maîtrise de différents styles qu'il tape dans l'œil de Kevin Feige. Ainsi, avec les cahiers des charges assez denses dans le MCU, Taika Waititi était donc le candidat parfait pour savoir naviguer entre toutes les contraintes du studio tout en gravant son style dans Thor : Ragnarok. Pour autant, il ne faut pas s'attendre à ce que le bonhomme continue de jouer avec les jouets de Marvel puisqu'il planche déjà sur un projet conceptuel, un film en stop-motion sur la vie de Michael Jackson, à travers le point de vue de son singe domestique, Bubbles. Mais le nom de Taika Waititi est aussi invoqué dernière pour reprendre le projet abandonné de Jordan Peele, l'adaptation très controversée du manga de Katsuhiro Otomo, Akira... 

En bonus et comme vous avez été sages, je vous invite à jeter un œil à une pub "épique" que Taika Waititi a réalisé (un autre exercice dans lequel il excelle) pour Air New Zealand profitant du lien entre le pays et le Seigneur des Anneaux dans laquelle il incarne Gandalf. Oui.


AlexLeCoq
est sur twitter
à lire également

Les frères Russo annoncent Grimjack, leur prochaine adaptation de comics

Ecrans
Les frères Russo en ont fini avec le MCU, mais pas avec les adaptations de bandes-dessinées. Les réalisateurs des deux derniers Captain ...

Producteur de Tim Burton et John Carpenter, Larry Franco rejoint les invités de la Comic Con Paris

Ecrans
Entre les artistes, scénaristes et les Dean Cain de ce monde, la Comic Con Paris ajoute à sa liste d'invités un vétéran du ...

Wesley Snipes évoque deux projets pour son (possible) retour en Blade chez Marvel Studios

Ecrans
Le feuilleton serait presque excitant s'il ne durait pas depuis aussi longtemps. Depuis sa sortie de prison dans Expendables 3 et la ...

Warner Bros. aurait déjà une réalisatrice en tête pour le film Supergirl

Ecrans
Étrange projet apparu de nulle part alors que nous sommes toujours sans nouvelles du second Man of Steel, Supergirl semble avancer ...

Oscar Isaac aurait rencontré Warner Bros. pour un rôle inconnu dans The Batman

Ecrans
Une information à prendre au conditionnel, mais qui émane de la rédaction souvent bien informée de The Geeks Worldwide - autrement ...
Commentaires (2)
Vous devez être connecté pour participer