Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Édito #76 : Nightwing, dans l'ombre de Batman

Édito #76 : Nightwing, dans l'ombre de Batman

chronique

Cette année, Hollywood nous offrait une nouvelle interprétation du personnage de Batman. Du côté des comics shops, c'est le run de Scott Snyder qui s'achevait après quatre ans d'histoires, laissant sa place à un chevalier noir écrit par Tom King, scénariste toujours plus populaire, lui qui, il y quelques années de cela, était encore un officier de la CIA. Sans compter le retour de Batman sous le label all-star, également orchestré par Snyder, ou l'apparition de Ben Affleck dans Suicide Squad. Bref, notre croisé en cape et plus populaire que jamais, aussi voulait-on mettre un coup de projecteur sur son discret premier apprenti, Dick Grayson, alias Robin, alias Nightwing, alias Grayson, qui attend tranquillement son heure.

Un bref historique

Comme vous le laissait entendre cette dernière phrase, Dick Grayson a connu bien des vies au sein du catalogue DC. Introduit comme un moyen de rendre plus léger le personnage de Batman, le premier Robin pris son envol lorsqu'il enquêta sur le meurtre de ses parents, les Flying Graysons, des acrobates de cirque assassinés devant les yeux d'un public où se trouvait Bruce Wayne, qui fini par prendre le garçon sous son aile. Et dès son apparition en 1940 (dans Detective Comics #38) il va accompagner notre chevalier noir dans ses missions, grandissant au fil de ses interventions contre le crime. Jusqu'à son émancipation, plus de quarante quatre ans plus tard, dans les pages de Teen Titans, qui marquent le passage du héros à l'adolescence, là où il apprendra à mener une équipe entièrement composée de sidekicks de nos héros DC favoris.

C'est alors que naît Nightwing, en 1984. Il tire son nom d'un héros Kryptionien qu'il avait rencontré aux côtés de Batman durant l'âge d'argent. Un héros qui se battait pour les plus opprimés et les plus défavorisés, et qui affichait un sens de la justice plus proche de celui du jeune homme que celui du croisé en cape. Une seconde identité salvatrice pour Grayson, qui commençait à tourner en rond, d'un point de vue éditorial. Son évolution dans les pages des comics marque ainsi un virage dans sa personnalité, et son opposition aux méthodes et  valeurs de Batman. Non pas que le sidekick soit plus tolérant avec les criminels, mais ses origines, d'enfant de la balle, et sa personnalité, enjouée, finirent par s'opposer directement à celles de Bruce Wayne, aussi noble que taciturne. Nightwing vivra donc sa crise d'adolescence en commandant les Teen Titans, avant de s'offrir une première mini-série en 1995 pour mieux percer auprès du public, qui en redemandera. Et les mutations de Grayson ne s'arrêteront pas là puisqu'il prendra ainsi l'identité de Batman pendant sa disparition à l'issue de Final Crisis (qui donna naissance à un dynamique duo des plus savoureux, celui formé par Grayson et Damian Wayne) et deviendra un agent secret de l'organisation Spyral en 2014. Un personnage donc plus malléable que Batman, et qui invite ses auteurs à plus de créativité, même si elle n'a pas toujours été à l'avantage de Dick, il faut bien le dire.

L'ado rebelle par excellence

Ces changements d'alter-ego ne sont jamais qu'à l'image d'un personnage toujours en évolution, lui qui cherche à s'extraire de l'ombre (gigantesque) de son mentor. Et si Jason Todd, devenu Red Hood, incarne de manière radicale  l'opposition entre le maître et ses apprentis, Dick Grayon la symbolise sur la durée, puisque toutes les fonctions qu'il a pu occuper vont systématiquement à l'encontre des méthodes ou du style de Batman. Robin est jovial et distribue autant de vannes que de mandales. Nightwing se veut plus proche des gens, devrais-je dire du peuple. Sans oublier Grayson, qui lui est un agent secret pur jus  - à la rigueur, on notera que les origines du Batman de Scott Snyder sont aussi celles d'un espion qui infiltre les cercles criminels, mais on penchera pour une simple ironie du sort.

Toutes ces réactions au père - on le rappelle, Bruce Wayne a fini par adopter le jeune homme - rendent le personnage passionnant, puisqu'il devient, alors, une vraie extension du lecteur et de ses interrogations. Comme moi, j'imagine que vous vous êtes déjà posé des questions sur les méthodes du grand Batman, ou du moins, je pense que vous avez déjà grincé des dents en le voyant agir comme un vrai bloc de pierre. Dans ces moments, et lorsqu'il est présent en tous cas, Nightwing devient alors un vrai réceptacle pour la colère ou les interrogations du lecteur, qui a enfin quelqu'un de son côté au cœur des planches. Ce qu'on pourrait voir comme une crise d'adolescence permanente est ainsi toute l'essence du héros à l'oiseau bleu, qui s'attire plus facilement notre empathie que n'importe quel Batman.

Plus loin que Batman

Il faut dire qu'il est plus accessible que notre cher Bruce Wayne. Eternel jeune homme, Nightwing incarne une autre idée de la justice, souvent plus sociale et humaine que celle défendue par son mentor, prêt à tout pour inséminer la peur dans l'esprit des criminels. Dick Grayson n'est pas fait de ce bois-là, et préfère aller au contact des ruelles sombres et ses habitants. D'où sa localisation à Blüdhaven, une ville banlieusarde de Gotham, dont l'échelle, plus humaine, correspond à merveille au personnage. Comme la sombre de cité fait partie intégrante de la mythologie de Batman, Blüdhaven a toujours renforcé Nightwing, d'ailleurs, faisant de lui un vrai Robin des Bois, fanfaron mais complexe, juste mais pas tout à fait inflexible, là où Bruce Wayne est l'ange vengeur par excellence. Et c'est sans doute ce qui conduit le public à tant apprécier le personnage.


Ça, et son côté charmeur, qui plaît à tous les lecteurs de comics et encore plus aux lectrices depuis quelques années déjà. Il faut dire que l'athlétique et ténébreux jeune homme a quelques atouts dans sa manche, et que sa relation amoureuse avec Barbara Gordon est, en toute objectivité, l'une des plus intéressantes de l'univers DC. Les blagues et les valeurs font le reste, comme on le voit bien dans la dernière série en date consacrée au personnage, qui le voit une nouvelle fois diverger des méthodes de Batman - lui qui entraîne un certain Damian à être son successeur -  et défendre une justice différente. Ce que l'auteur Tim Seeley souligne à merveille en expliquant que Nightwing serait d'accord pour voler les riches pour donner aux pauvres, là où Batman et la fille d'un certain commissaire tenteraient de l'empêcher et décriraient cela comme un crime à part entière. Une jolie phrase qui permet de saisir l'esprit d'indépendance qui a toujours fait les beaux jours du personnage, de son apparition dans Teen Titans à ses services rendus à la Cour des Hiboux en passant par le run de Scott Snyder sur Detective Comics, où l'auteur a signé, ironiquement, le plus "Batman" de tous ses titres. Une histoire qui nous fera patienter en attendant une première vraie apparition du héros au cinéma.

Et d'après les dernières rumeurs à la mode, c'est pour bientôt !

Republ33k
est sur twitter
à lire également

DC annonce enfin le volume final de DCeased : War of the Undead Gods

Actu Vo
Fin de la trilogie pour la saga des zombies de DC Comics. L'éditeur annonce en vidéo la sortie de DCeased : War of the Undead Gods, une ...

DC annonce un numéro spécial sur Perry White (avec du Matt Fraction dedans)

Actu Vo
Pourquoi ? Difficile à dire. Techniquement, le personnage de Perry White ne rentre pas dans le cadre des octogénaires à avoir eu ...

Fables #151 : les contes de fées sont de retour dans les premières pages de la nouvelle série

Preview
A défaut d'avoir eu l'intelligence de ne pas tuer Vertigo, DC Comics a au moins saisi l'intérêt de garder quelques uns des produits ...

DC enchaîne les one-shots en prélude à Black Adam avec un numéro consacré à Cyclone

Actu Vo
On a ri (un peu) des fameux numéros préquelles aux aventures des héros de DC Comics sur le grand écran à l'époque de Batman V ...

Dark Crisis dévoile sa frise chronologique, avec pas mal de tie-ins à l'événement

Actu Vo
Ou plus précisément, accolés à l'événement. Souvenez-vous : en avril, DC Comics annonçait un numéro spécial Dark ...
Commentaires (6)
Vous devez être connecté pour participer