Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
DC donne dans la publicité à l'ancienne pour les toys d'Aquaman

DC donne dans la publicité à l'ancienne pour les toys d'Aquaman

Trashbag

Quand on est adultes, il y a des choses que l'on aimait autrefois et que l'on cesse tout à coup de trouver géniales. Les chansons de Dorothée par exemple, ou la logique du dessin animée Beyblade. Le générique de Dallas, le prix des boîtes de LEGO ou le film Super Mario Bros.. Et puis, les publicités. Surtout les publicités en définitive.
 
Rappelez-vous : on est samedi matin devant TF1 Jeunesse, les Tortues Ninjas vont faire suite à Pokémon (enfin, le huitième badge) et vous savez par coeur à quelle heure zapper pour récupérer le début de Batman T.A.S., mais vous arrivez en avance et tombez pendant une coupure pub'. Aujourd'hui, vous couperiez le son du poste, en profiteriez pour un tweet rigolo, aller aux toilettes ou vous servir un armagnac vieilli en fût de rhum (goût vanille, c'est fabuleux), mais à l'époque ? A l'époque, les publicités étaient magiques.
 
Le monde fabuleux des Hot Wheels et leurs loopings de casse-cous, les types qui mangeaient du Crunch et faisaient s'effondrer des bâtiments publics, et Action Man qui débarquait dans votre écran avec son berger allemand bionique et ses M16 sponso' N.R.A. avec une voix off virile qui vous vendait "le plus grand de tous les héros" dans des micro-scénarios précaires en décors naturels. C'était bien.
 
En comprenant la beaufferie et la nostalgie de son héros très 1990, DC a investi un esprit de nostalgie de cette époque pour le spot commercial de ses toys Aquaman, Mera, Orm, Black Manta et un de ces fidèles destriers requins que chevauchent les légions d'Atlantide dans le film de James Wan. Le spot a quelque chose de très bête et de très assumé, comme si la production des produits dérivés avait mieux compris la saveur d'un métrage où le héros entend les volutes vocales de Pitbull en découvrant le Sahara, où la petite-amie a un décolleté plongeant (haha) et où le méchant très méchant grogne plutôt que d'essayer de se rendre compréhensible au commun des spectateurs. Un film finalement très nostalgique d'autres temps du cinéma.
 
Pas sur que la pub' en question n'aide à faire vendre des toys Aquaman pour autant, mais peut-être faut il voir un teaser inavoué pour un Aquaman Special de Robot Chicken, qui serait la bonne nouvelle que ceux qui n'ont pas apprécié le film attendaient. Ou peut-être un reboot version nineties de Super Friends. En 2018, le ringard a encore un peu de saveur (et c'est ça qui est beau). 

 
Corentin
est sur twitter
à lire également

Box-office : où en sont Aquaman et Spider-Man : into the Spider-verse ?

Ecrans
Alors que leurs exploitations respectives au cinéma ne devraient plus tarder à se conclure, les films Aquaman et Spider-Man : into the ...

Toby Emmerich (Warner) réaffirme son envie de films DC indépendants loin des univers partagés

Ecrans
L'immense succès d'Aquaman dans les salles de cinéma de par le monde aura, en toute logique, fait bouger quelques lignes dans les ...

Aquaman franchit le milliard de dollars et bat the Dark Knight au box office mondial

Ecrans
Avec une ascension qui n'aura pas faibli ces dernières semaines, il était attendu qu'Aquaman franchisse la barre on ne peut plus ...

Aquaman franchit les 700 M$ rapportés à l'international

Brève
Avec le weekend arrivant, il ne fait aucun doute que le film Aquaman de James Wan franchira le seuil symbolique des un milliard de dollars ...

Aquaman se paye un nouvel arrivage de concept arts au poisson frais

Ecrans
Tradition des mois qui suivent la sortie de grosses productions, l'arrivage des concept arts se fait régulier autour du film Aquaman. ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer