Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
The Sandman Universe #1 : si vous rêviez d'un catalogue de previews

The Sandman Universe #1 : si vous rêviez d'un catalogue de previews

ReviewDc Comics
On a aimé• Le moindre artiste est à retenir
• Replonger dans le monde du Sandman
• Certaines entrées en matière plutôt encourageantes
On a moins aimé• D'autres moins
• Une série de previews au milieu d'un numéro de Sandman
Notre note

L'habitude commande : Vertigo, une fois encore, ramène le Sandman de Neil Gaiman sur la table des parutions modernes. Le dieu des rêves vient secouer l'arborescence mystique de l'éditeur, toute une mythologie bâtie autour de la saga de Morphée des Endless, déjà largement creusée dans maintes et maintes parutions. 

Cela ne fait pas si longtemps depuis le bref Sandman Overture et le titre Lucifer relancé suite à la série télé'. The Dreaming, Death, Sandman Presents, Deadboy Detectives, DC n'en est pas à son premier spin-off autour de ce qui sera devenu, au fil des épisodes et des éditions prestige, une marque. La marque de séries inspirées par la littérature, le récit dans le récit, un goût pour l'onirisme et l'héritage d'auteurs comme Neil Gaiman ou Mike Carey, une marque qui continue de séduire toute une catégorie de lecteurs. Et aujourd'hui ?

 

Et aujourd'hui DC fait peau neuve sur un titre annoncé comme une sorte de relève au père fondateur du Dreaming, avec une génération de scénaristes prêts à prendre sa suite. Morphée a quitté son royaume imaginaire et on envoie le corbeau Matthew le chercher. Ce fidèle messager passera par différents endroits, croisera différentes situations, avant de rentrer au bercail avec la nouvelle d'un statu quo inédit. En résumé ? A l'instar de Preacher ou d'autres récits inspirés par la religion, Dieu a fichu le camp et laissé le paradis au main des anges. Dans le monde de Gaiman, le paradis est un royaume de livres et de personnages mythiques, et les anges sont des bibliothécaires.

Nalo Hopkinson, Kat HowlerSi Spurrier et Dan Watters passent ici pour ces sujets du royaume du Dreaming qui doivent prendre les choses en main maintenant que leur dieu est parti. Chacun se chargera de présenter son projet dans une (toute) petite introduction, certaines tirant plus en longueur que d'autres ou étant plus inspirées sur le plan des dessins. Tout ne se vaut pas.  

Lucifer peine par exemple à convaincre, avec un dialogue statique et très symbolique qui ressemble plus à une note d'intention qu'à un début d'histoire. A l'inverse, la House of Whispers et sa déesse vaudou semblent plutôt bien parties, avec la promesse d'un pan réellement inédit dans la mythologie du Sandman et une grande sobriété dans ces premières pages. L'exploration du Dreaming est au départ séduisante elle-aussi, en particulier grâce au trait de Bilquis Everly qui restera aux manettes passé ce premier numéro. Spurrier, responsable de ce segment, est le premier à casser le rythme et insiste un peu trop pour imposer son nouveau personnage principal, avec trop peu de place pour la développer.

 

En attendant, le numéro pourrait à se résumer à un bête catalogue de previews (gratuites), puisqu'à part la première de ces quatre séries, la plupart n'ont pas l'air réellement connectées au monde du Sandman. Ni à l'intrigue principale, et on imagine mal que cela sera le cas pour le nouveau Books of Magic par exemple (qui se concentrera sur un petit garçon qui rêve d'être magicien) - en fait, trop peu pour être réellement dans l'analyse.

On pourra reprocher à DC de faire de ce numéro un événement, avec plusieurs couvertures variantes, une préface où deux auteurs vantent le style de Neil Gaiman - à peine présent dans ce numéro - et de faire un tapage médiatique général sur le retour de l'auteur qui ne servira que de superviseur ou de consultant. Ou de vendre ce qui se résume à un superbe enchaînement de previews, de moments trop courts pour être autre chose qu'intrigants ou encourageants (au mieux) comme le nouveau numéro de Sandman. Ce que n'est pas ce numéro, ou en tout cas, sur un quart seulement avec la série de Spurrier

Bref, une pratique pas forcément déshonorante et qui a l'avantage de penser chaque série dans un grand ensemble général. Mais le dosage n'est pas bon, le Dreaming s'en sort mieux que les autres et on a l'impression que DC a bazardé les premières pages de trois numéro #1 entre deux volettes de corbeau, sans contexte ni lien réel. Il en ressort quelque chose de plutôt bancal, qui sert moins Lucifer ou Books of Magic sans le contexte ou la suite. Rien de vraiment handicapant si on sait à quoi s'attendre mais on pourra regretter que le numéro soit commercialisé et attaché à des variantes quand il n'est pas si utile que ça en tant qu'entrée en matière sur trois des quatre titres qu'il contient. Puis, 4,99 dollars. En fait.


Tout le problème est là : DC se complaît dans une sorte de gloire passée avec le Sandman, et ne cesse de ramener périodiquement le titre et son univers à la vie via telle ou telle parution. Il ne s'est pas passé plus de deux, trois ou quatre ans sans que le monde de Dream n'ait droit à une énième extension, aussi, malgré l'effort que fait l'éditeur pour donner à l'ensemble un goût de renouveau et d'événementiel, il est difficile de créer l'événement. Déjà parce que Neil Gaiman ne fait pas son retour, parce que toutes les séries n'ont pas l'air d'opérer sur la même tonalité ou la même exigence, et parce que cette intro' ne sera jamais qu'une suite façon fan fiction d'un chef d'oeuvre d'autrefois. On attendra chaque numéro individuellement pour (réellement) se faire une idée.

Corentin
est sur twitter
à lire également

Amazon Studios pourrait sauver Lucifer de l'annulation

Ecrans
Lorsque Lucifer démarrait sur les ondes de la Fox, une pétition lancée par un groupe de mamans catholiques concernées tentait de ...

DC dévoile son roster d'artistes pour la relance du Sandman Universe

Actu Vo
L'été approche à grands pas et avec lui, le prochain relaunch total de l'imprint Vertigo, prévu pour le mois d'août. C'est ...

DC Comics montre les premières planches de Sandman Universe #1

Actu Vo
On avait déjà pu apercevoir quelques uns des travaux préliminaires de l'artiste Bilquis Everly, annoncée aux intérieurs de Sandman ...

DC montre les premiers travaux de Bilquis Evely pour The Sandman Universe et The Dreaming

Actu Vo
Annoncée hier avec une armée de détails, la relance de l'univers Sandman parrainée par Gaiman lui-même s'illustrait ...

DC Comics annonce The Sandman Universe, vaste relance de l'univers Sandman chapeautée par Neil ...

Actu Vo
Cela fait cette année trente ans que l'auteur Neil Gaiman présentait au lectorat de DC Comics puis de Vertigo le ...
Commentaires (2)
Vous devez être connecté pour participer