Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Iron Fist Tome 1 : un léger manque de punch

Iron Fist Tome 1 : un léger manque de punch

ReviewPanini
On a aimé• Accessible et efficace dans sa narration
• Si vous aimez (beaucoup) la bagarre
On a moins aimé• Se contente d'être un bon divertissement
Notre note

Dans la foule des sorties récentes de Panini Comics, attardons nous sur l'un des derniers venus dans la collection 100% Marvel, qui reprend ici le dernier titre Iron Fist en date. Lancé de l'autre côté de l'atlantique pour accompagner une certaine série TV Netflix, le défenseur de K'Un-Lun s'offre les services d'Ed Brisson et de Mike Perkins. Une équipe créative somme toute sympathique, mais qui ne se donne pas à fond. Explications.

L'introduction est très rapide : Danny Rand perd son énergie mystique, son chi, et erre à la recherche d'adversaires toujours plus puissants pour retrouver sa force. Au détour de ses allées et venues dans les bas fonds des villes, un mystérieux inconnu l'invite à participer à un tournoi sur une île dont il n'a jamais entendu parler. Un tournoi qui devrait l'amener au bout de ses limites, mais dont les organisateurs ont quelques intentions bien particulières vis-à-vis de l'Iron Fist.


Mises à part quelques allusions à l'historique du personnage principal, ce premier tome d'Iron Fist peut amener à découvrir le personnage, car Brisson brosse un portrait assez léger, et ne se concentre que sur quelques aspects de Rand, et notamment son savoir-faire en matière de bagarre. Les combats et l'action sont d'ailleurs la plus grosse composante de l'histoire, avec cette idée du tournoi d'arts martiaux empruntée aux shonen classiques qui marque d'une ambiance asiatique à propos avec Iron Fist. On enchaîne les combats assez rapidement, avec quelques bribes de conspirations de temps à autre. On ne peut pas dire que Brisson se foule beaucoup, bien que le voyage soit assez plaisant à suivre.

Ce premier tome rentre en effet dans cette catégorie de comics qui tient plus de la commande que de la réelle volonté de créer une oeuvre. Ce qui n'est pas un mal en soi, mais il faudra savoir mettre ses attentes à un certain niveau. Pour les amateurs de bagarre, d'un récit qui n'a pas besoin de préparation pour s'aborder, et qui ont juste envie de retrouver un personnage apprécié, Iron Fist tome 1 ne déçoit pas. Mais avec un peu plus d'exigence, on trouvera l'ensemble assez creux.


Le constat est similaire du côté des dessins. Le travail de Mike Perkins dans son ensemble est plutôt bon. Le travail sur la mise en scène permet une bonne lecture des combats, bien que la par la force du scénario, ceux-ci sont d'assez courte durée. On pourra noter à quelques reprises des bizarreries de l'artiste sur les corps ou les visages, mais rien qui ne vienne entraver la lecture. L'encrage de Perkins, et son trait assez épais donnent un certain cachet aux planches, qui versent dans une ambiance plutôt sombre, excepté quelques flashbacks aux couleurs plus claire, qui marquent par leur contraste. Le découpage reste aussi assez sommaire, alliant un certain classicisme pour permettre la lecture la plus fluide possible.

Au final, le plus dommageable pour cette nouvelle entrée en matière d'Iron Fist, c'est de ne pas oser aller plus loin que ce qui s'apparente à un simple récit de commande. La lecture se fait sans déplaisir car Brisson et Perkins se débrouillent bien dans l'exercice, et que le tout est très accessible. Mais pour qui voudrait savoir ce qu'il se cache derrière Iron Fist, au-delà d'un type juste très fort en arts martiaux, il faudra se tourner vers d'autres lectures. En somme, il s'agit d'un simple "bon divertissement". Et c'est peut-être suffisant ?

Commander Iron Fist tome 1 chez notre partenaire Comics Zone.

Arno Kikoo
est sur twitter
à lire également

Mike Perkins, R.M. Guéra et Simon Bisley seront présents au festival Strasbulles 2018

Actu Vo
Rendez-vous incontournable des amateurs de bande-dessinée dans la belle ville de Strasbourg, le festival Strasbulles n'en oublie jamais ...

Wonder Woman et Green Lanterns changent d'équipes créatives en juillet 2018

Actu Vo
L'éditeur DC Comics a dévoilé dans la nuit tombée ses sollicitations pour ses sorties à venir au courant du mois de juillet prochain. ...

Mike Perkins fait le saut de Marvel chez DC Comics

Brève
Après près de quinze ans à avoir officié quasi-exclusivement pour Marvel, l'artiste Mike Perkins (Captain America, The Stand ou le ...

No Surrender change d'artiste pour les numéros #681 et #682 d'Avengers

Brève
Marotte de toute série hebdomadaire qui se respecte, la désunion graphique n'épargnera pas Avengers : No Surrender, arc en cours sur la ...

Marvel annonce une nouvelle série Iron Fist par Ed Brisson et Mike Perkins

Actu Vo
Après The Living Weapon, le run tout simplement fou de Kaare Andrews sur le personnage, Marvel vient d'annoncer une nouvelle série ...
Commentaires (0)
Vous devez être connecté pour participer