Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Cyborg, le héros le plus dangereux de l'univers DC Comics ?

Cyborg, le héros le plus dangereux de l'univers DC Comics ?

chronique

Cette semaine, ce sera la consécration pour le personnage de Victor Stone, qui débarquera sur les écrans pour la première fois (le caméo dans Batman v Superman : Dawn of Justice ne compte pas vraiment, n'est-ce pas ?), trente-sept ans après sa création par Marv Wolfman, pote de feu Len Wein, et George Pérez. En constante évolution au sein de l'univers DC Comics, le personnage sera finalement celui dont les promotions auront été les plus marquantes. Membre et leader émérite des Titans, Cyborg est maintenant et, grâce à Geoff Johns l'un des tauliers de la Justice League depuis les New 52, même s'il avait déjà prêté main-forte à l'équipe à plusieurs reprises sans jamais garder son statut. En effet, le scénariste aime expliquer que selon lui, Cyborg est le reflet de notre société moderne, mais surtout de vous et moi.



Si un malencontreux accident a fait de Victor Stone un mélange complexe de technologie et d'humanité, c'est ce même accident qui le rapproche pardoxalement du commun des mortels. Vous vous demandez dans quelle mesure ? La réponse se trouve probablement actuellement au creux de votre paume et devant vos yeux. Aujourd'hui, nous sommes tous des humains augmentés malgré nous puisque la technologie est devenue finalement indispensable à notre existence. Vous pouvez dire le contraire mais à moins de prendre le prochain vol pour la forêt amazonienne avec seulement trois slips dans la valise, il ne devrait pas se passer une journée sans que la technologie vous rende service à un moment où l'autre, que ce soit pour regarder la note du resto' d'à côté sur Google ou en parlant avec vos amis sur Messenger. Et à la manière de Cyborg, vous avez finalement accès à un flux de données gargantuesque qui permettrait, théoriquement, d'avoir le pouvoir d'accomplir énormément, par rapport aux générations précédentes (la culture illimitée, c'est pas mal).

Pourtant, tout comme moi, je ne pense pas que vous ayez les capacités de retourner un gouvernement avec votre téléphone dans la poche, ce que pourrait finalement facilement faire notre ami Cyborg. Parmi ses héros, DC Comics a toujours opposé des figures fortes avec des valeurs morales plus puissantes que leur pouvoir, un moyen assez simple de mettre l'accent sur le résultat (en général, "sauver la mise") et non les actions qui mènent à ce résultat. Dans le DCEU, l'exemple le plus marquant de cette opposition reste notamment ce combat final de Man of Steel et les civils qui vont payer de leur vie la rixe entre Superman et Zod au dessus de Metropolis. Souvent Batman est le meilleur représentant de cette faible ligne morale puisqu'il n'hésite pas à oublier les droits de l'Homme et notamment le respect de la vie privée de ses Gothamites pour "leur bien".

Et nous voilà avec Cyborg, un personnage créé dans le but de ne faire qu'un avec la technologie à une époque où les ordinateurs font encore 180 kilogrammes et qu'il n'est possible de sortir pour téléphoner qu'à condition d'avoir un fil de 16 mètres relié à la base de l'appareil. La technologie a évolué et les capacités du personnage ont évidemment subi ces changements, sans pour autant que sa philosophie n'évolue drastiquement.



Maintenant membre fondateur et donc respectable de la Justice League dans laquelle il est aussi porte-étendard de la diversité, Cyborg est finalement cet ami timide qui reste au fond de la salle quand il y a une soirée et qui souffre malheureusement de ce constat à cause de la pauvre série de John Semper Jr. Pourtant, c'est probablement des plus discrets qu'il faut se méfier le plus, et son potentiel est assez énorme, en y réfléchissant un peu.

Aujourd'hui, notre monde est entré dans l'ère de l'information. Les lignes que je suis en train de vous écrire ne sont qu'une partie infime de la quantité d'informations que vous avez ingéré dans la journée, même si j'espère que ce papier sera un bon goûter pour vous. Mais rappelons-nous tous d'un principe de base des écoles de commerce : "si c'est gratuit, le produit, c'est vous". Un constat qui se vérifie sur les sites du réseau ARTS d'une manière détournée puisqu'en échange de l'information gratuite que nous vous fournissons, vous nous permettez finalement de défendre notre terrain et de gagner notre croûte. Mais cette analyse est vraie à une échelle beaucoup plus globale (même si vous payez évidemment votre téléphone, votre connection internet/forfait, etc...) puisque les sites sur lesquels vous traînez gardent une trâce palpable de votre passage, que ce soit un commentaire, les informations d'une création de compte ou plus généralement des "cookies", qui témoignent de vos expéditions dans les différentes strates de l'internet en laissant le soin de savoir d'où vous venez (et où vous allez). Cet amas inextricable de données laisse finalement une trace tangible de votre vie numérique. Évidemment, toutes ces données sont protégées mais en ayant mangé beaucoup de comics, vous savez que rien n'est véritablement jamais en sécurité.

Cette longue digression nous permet donc de revenir au cas de notre cher Cyborg et pourquoi, à mes yeux, ce héros constitue le plus grand danger de l'univers DC Comics. S'il pourrait finalement faire des dégâts rien qu'avec sa force brute, notre cher ami a surtout la capacité de jouer avec les systèmes informatiques aussi facilement que mettre un pied devant l'autre pour marcher. Et évidemment, à l'époque du Big Data, des bases de données par milliers et des systèmes informatiques pour à peu près tout (et rien), Cyborg a finalement accès à un pouvoir illimité et il ne lui faudrait pas plus de quinze minutes pour créer un dossier dans le fond de son crâne pour stocker les informations de la vie de chacun d'entre nous. Et s'il n'était vraiment pas content, il ne lui faudrait pas beaucoup de temps pour retourner les missiles nucléaires du monde sur nos tronches.



Si chaque héros pourrait finalement cacher une face obscure pouvant se révéler au grand jour à n'importe quel instant, un ressort scénaristique utilisé des milliards de fois dans le comic book (et dans une certaine mesure actuellement avec les Dark Knights de Scott Snyder), notre bonhomme a la particularité d'être lui-même principalement composé de données. Je ne vous ferai l'affront de vous réexpliquer le paragraphe que je viens de pondre mais le héros est finalement aussi faible qu'il est puissant puisqu'il pourrait facilement se retrouver piraté et perdre son libre arbitre afin de servir les desseins d'un personnage beaucoup plus obscur. Il lui est déjà arrivé de se retrouver dans des situations similaires, notamment à cause de Brainiac ou de Grid, mais dans une mesure véritablement moindre puisqu'il est souvent "seulement" incapacité.

Mais finalement, Cyborg reste un héros majeur de l'univers DC Comics qui brille par sa vision de droiture, de camaraderie et ses valeurs morales fortes. Seulement, qu'arriverait-il s'il décidait de se retourner contre ses alliés et l'espèce humaine ? Un constat sombre qui ne s'enlève finalement jamais de ma tête lorsque je suis confronté au personnage, qui pourrait finalement signer la mort de l'univers DC Comics. Évidemment, Batman a déjà un plan dans sa besace pour empêcher le personnage de changer de camp. Mais après tout, le héros prévoit tous ses coups grâce à son bat-computer : de la rigolade, pour l'ami Victor.

AlexLeCoq
est sur twitter
à lire également

Kurt Sutter (Sons of Anarchy) annonce la suite de Lucas Stand, Inner Demons

Actu Vo
Depuis la fin de Sons of Anarchy en 2014, son créateur, Kurt Sutter, n'a pas encore retrouvé son mojo après sa dernière série TV d'une ...

Generation X accueillera le retour de deux mutants pour Marvel Legacy

Actu Vo
Entre le retour de Charles Xavier et celui de Jean Grey, le monde des mutants s'apprête à subir pas mal de changements, d'autant plus que ...

Marvel dévoile un teaser vidéo pour le retour de Jean Grey dans Phoenix Resurrection

Actu Vo
Parmi les retours de personnages dans Marvel Legacy, il faut notamment compter sur celui de la Jean Grey originale, qui va réussir à se ...

Brian K. Vaughan ne pense pas qu'une série TV Saga verra le jour avant quelques années

Actu Vo
Les adaptations de comics sur le petit écran ne s'arrêtent pas de pleuvoir et notamment avec la série Runaways qui a démarré sur Hulu ...

Joe Quesada s'exprime sur le remplacement d'Axel Alonso par C.B. Cebulski au poste d'éditeur en ...

Actu Vo
Pour Marvel, le changement c'est maintenant avec le départ récent de Brian Michael Bendis pour DC Comics mais aussi et surtout avec le ...
Commentaires (6)
Vous devez être connecté pour participer