Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Édito #90 : Spider-Man sera-t-il à l'origine d'une guerre froide entre Marvel Studios et Sony ?

Édito #90 : Spider-Man sera-t-il à l'origine d'une guerre froide entre Marvel Studios et Sony ?

chronique
En 2014, après une nouvelle tentative de recréer un univers Spider-Man dans les salles obscures qui s'est brutalement arrêté après The Amazing Spider-Man 2, Sony explorait évidemment toutes les pistes pour ramener le plus rapidement possible son money maker sur le grand écran. En parallèle, Marvel Studios sentait bien qu'il lui faudrait un nouveau héros à l'aura surpuissante pour prendre la suite d'Iron-Man, Thor et autres Captain America dont les films sont maintenant comptés.

En 2015, les deux sociétés trouvaient un accord et annoncaient officiellement le retour de Peter Parker sur les écrans avec une toute nouvelle itération du personnage, dont nous apprenions plus tard qu'il serait incarné par Tom Holland et qu'il s'intégrerait parfaitement à l'univers de Kevin Feige. Si les négociations entre les deux compagnies semblaient toujours musclées - Sony conservant le dernier mot sur les choix artistiques liés au personnage -, il faut croire que le bras de fer n'est pas encore terminé et pourrait s'intensifier dans les semaines/mois à venir.



La raison ? La création d'un Spider-verse chez Sony, qui compte évidemment profiter du retour du héros et de l'exposition massive du MCU pour surfer sur la vague super-héroïque et ainsi se faire une place confortable au sein du super-héros game qui se joue actuellement dans les couloirs du 7eme art.

Depuis l'annonce des films Venom et Silver & Black, deux questions sont ainsi sur les lèvres de tous les spectateurs impatients à l'idée de redécouvrir l'un des meilleurs héros de Marvel à l'écran : les personnages du Spider-Verse seront-ils intégrés au MCU et Tom Holland fera-t-il bel et bien partie de l'univers Spidey de Sony, l'inverse étant un comble ? La semaine dernière, Kevin Feige semblait statuer sur la question en expliquant que ce n'était pas le cas, ce qu'Amy Pascal, productrice en chef du Spider-verse, a nuancé aujourd'hui en annonçant lors d'une interview que Tom Holland était bien une figure du Spider-verse. 
Avec une présence déjà assurée dans le MCU avec Captain America : Civil War et bientôt Spider-Man : Homecoming, le héros fait donc partie intégrante du MCU, ce qui signifierait en filigrane que le Spider-verse l'est aussi. La déclaration semble d'ailleurs avoir secoué notre pauvre Kevin Feige, bien obligé à rester muet et à garder le sourire. Si la réponse d'Amy Pascal peut sembler anodine, elle ne l'est clairement pas puisqu'elle prouve que les deux partis ne se sont pas mis d'accord sur ce point, qu'ils essaient tout de même d'éluder le plus possible. Rien n'est clairement défini et il s'agit actuellement d'un bras de fer qui ne pourra se régler selon trois configurations possibles.

Spider-Man : seulement dans le MCU


 
Depuis l'annonce de l'arrivée de Peter Parker dans l'écurie Marvel Studios, il n'y avait pas de doute quant à l'implication majeure que prendrait le héros dans la story line actuelle et future qu'essaie de mettre en place la société de production. En effet, si Marvel a réussi l'exploit de créer un univers fort au cinéma autour de ses licences en construisant pour la première fois une continuité inspirée des comics et en jonglant habillement entre ses différents films, l'absence d'un personnage majeur comme Spider-Man était un clair manque à gagner. C'est dans ce but précis que Marvel Studios a été contraint de s'approcher de Sony pour un partenariat inédit qui mettait forcément les deux dans un rapport de force et de faiblesse. En effet, la société japonaise était propriétaire de Spidey dont la sortie d'un film promet toujours un succès majeur au box office. Malheureusement, depuis l'échec de The Amazing Spider-Man 2, il était difficile pour l'entreprise de faire accepter à son public de découvrir une troisième fois un porteur du costume et les origines qui vont avec.

De son côté, Marvel Studios jouit d'un puissant empire installé depuis presque dix ans et a clairement une force et un public capables de légitimer un nouveau Spider-Man qui pourrait enfin interagir avec les personnages de son univers et ainsi se proposer comme plus cohérent qu'une énième Tisseur isolé. Mais Spider-Man est un personnage nu s'il ne peut pas aussi jouer avec les nombreux personnages de son propre univers. En effet, on sent déjà l'influence forte de Marvel Studios sur le personnage qui l'a déjà mué en apprenti de Tony Stark. Ce dernier point prouve d'ailleurs l'orientation que le studio envisage avec le héros qu'ils essaient de transformer en padawan qui, dans cette logique, devrait reprendre l'héritage du MCU et incarner une nouvelle génération avec Black Panther, Captain Marvel et les autres héros à venir dans les prochaines années.

Pour autant, la présence du personne peut aussi être imputée à Sony qui, voyant que chaque film du MCU avec Robert Downey Jr. atteindre le milliard au box office, aurait voulu pousser son film en faisant de Peter Parker l'apprenti de Tony et liant ainsi le destin des deux personnages.

Spider-Man : seulement dans le Spider-verse


 
En posant le problème à l'envers, cela signifie donc que Sony doit organiser un Spider-verse sans jamais pouvoir jouir de la présence de son protagoniste. Si l'exercice de style est tout à fait possible, Amy Pascal est bien consciente qu'articuler un univers Spider-centré sans jamais pouvoir offrir à son public un combat entre Venom et Peter Parker n'a pas de sens sur le long terme pour le public qui n'y verra probablement pas l'intérêt.
 
Pour le moment, la question n'est pas posée mais les récentes déclarations de la productrice semble tout de même fortement penser que le studio réfléchit déjà à un moyen d'extirper le héros de la machine Marvel Studios. En effet, la productrice prenait le micro il y a quelques semaines pour laisser penser que Peter Parker pourrait finalement revenir à la maison après la suite de Spider-Man : Homecoming.

Clairement, d'un point de vue purement business, partager le destin de son héros avec Marvel Studios, qui a forcément beaucoup plus d'intérêts économiques propres dans l'opération peut rapidement faire grincer Sony des dents, qui est ainsi limité dans la propre construction de son univers partagé. Ainsi le plan le plus "sensé" de l'entreprise à long terme est donc de ramener son héros dans sa propre écurie et pouvoir ainsi le faire évoluer comme bon lui semble. Pour le meilleur ou pour le pire.

Mais avec cette stratégie en tête, il faut tout de même préciser qu'une certaine forme de partenariat avec Marvel Studios serait toujours indispensable, permettant ainsi au studio de s'émanciper de sa problématique initiale : réintroduire un troisième Spider-Man auprès d'un public qui devrait reconnaître rapidement sa légitimité.

Spider-Man : dans le Marvel Cinematic Universe et le Spider-verse


 
Actuellement, c'est cette configuration qui semble essayer de se mettre en place des deux côtés des studios mais elle semble clairement montrer ses limites. Évidemment, pour le public, la meilleure proposition serait d'avoir un Spider-Man présent à la fois du côté de chez Marvel Studios et Sony, permettant ainsi à Tom Holland de tisser sa toile à la fois dans un univers plus global sur la Maison des Idées et sur son terrain de jeu favori - avec les personnages de sa mythologie.

Mais qu'on se le dise, aussi réjouissante que cette optique semble être, elle pose aussi la question d'un partenariat qui devra être beaucoup engagé de la part de Sony et Marvel Studios, qui devront évidemment mettre leurs ressources en commun pour l'évolution du personnage dont la cohérence risque d'en pâtir en passant d'un univers à l'autre. Dans cette optique, il faudra donc jouer sur la capacité des deux sociétés à se mettre d'accord artistiquement sur les scénarios, univers et d'autres nombreuses questions de production. Un pari qui semble déjà impossible à tenir alors que les divergences se font sentir à quelques semaines de la sortie de Spider-Man : Homecoming

On peut alors penser que la solution la plus plus saine pour chacune des sociétés serait de mettre en place deux Tisseurs : Peter Parker pour Sony et Miles Morales pour Marvel Studios. Ainsi chacun pourrait jouir du porteur du costume en le faisant évoluer indépendamment pour ne pourquoi pas les joindre dans un film Spider-Men.
 
Alors qu'il arrive bientôt dans les salles obscures, le film de Jon Watts pourrait donc être l'événement déclencheur d'une guerre froide qui résonnera pour les prochaines années dans les couloirs respectifs de Marvel Studios et Sony. Avec son mot à dire sur le personnage et la création de son propre univers, la branche cinéma du géant japonais interférera donc par la force des choses avec un Kevin Feige, lui aussi bien obligé de maintenir le cap dans son MCU. La solution est-elle dans un deal plus global qui permettrait à l'univers Spider-Man d'intégrer en intégralité celui de Marvel ? Probablement, mais avec une mise en place et une logistique sans précédents, on imagine que le plus simple pour les deux sociétés de se mettre sur la tronche pour les générations à venir. Ou de trouver un moyen d'avoir chacun son Tisseur...
AlexLeCoq
est sur twitter
à lire également

L'intrigue du film Spawn de Todd McFarlane devrait se dérouler à New York

Brève
Projet unique en son genre, la nouvelle adaptation de Spawn sur le grand écran sera menée par son créateur, Todd McFarlane, qui va ...

X-Men : Dark Phoenix pourrait permettre de dire au revoir à un personnage

Ecrans
Attention, je vous invite à vous téléporter loin de cet article (appelez Nightcrawler) si vous ne voulez pas risquer de vous faire ...

Thor : Ragnarok continue son ascension au box office

Brève
Justice League vient de se prendre une petit claque au box office en atteignant pas les 100 millions de dollars prédits sur le sol ...

Peyton Reed annonce la fin de tournage d'Ant-Man & the Wasp

Brève
Projet qui se perd un peu entre les tournages d'Avengers : Infinity War et sa suite qui cristallisent les attentes des fans du Marvel ...

Sony s'intéresse à son tour au cas de la Fox

Ecrans
Pas un jour ne passe sans qu'un nouveau prétendant montre son inclinaison envers à la Fox, maintenant que Rupert Murdoch a laissé ...
Commentaires (15)
Vous devez être connecté pour participer