Home Brèves News Reviews Previews Dossiers Podcasts Interviews WebTV chroniques
ConnexionInscription
Logan : 5 choses à savoir après avoir vu le dernier trailer

Logan : 5 choses à savoir après avoir vu le dernier trailer

chronique

Pas plus tard qu'hier, Logan se dévoilait dans un second et dernier trailer. Une bande-annonce pleine de nouvelles informations croustillantes, qui fut très vite complétée par nos confrères américains, qui ont été invités à visionner les quarante premières minutes du film de James Mangold il y a quelques semaines de cela. L'embargo sur cet événement étant levé et le trailer étant désormais libre d'être décortiqué, on a voulu vous résumer quelques détails particulièrement intrigants sur le prochain et sans doute dernier (avant un reboot) film Wolverine de la 20th Century Fox.

• 1 : Nous sommes en 2029


 
Commençons par le commencement avec le contexte. Nous savons désormais que le film se déroule en l'an de grâce 2029, soit quelques années après l'épilogue de Days of Future Past, même si rien ne nous dit que les deux films sont liés au-delà du casting de Hugh Jackman. Mais James Mangold a tenu à expliquer son choix à la presse. Selon lui, c'est le manque d'espace entre les films d'une même franchise qui les condamne à être moins originaux. Il les compare à des épisodes d'une série, trop rapprochés pour laisser à ses multiples réalisateurs une liberté de créer. C'est pourquoi il a opté pour un gap d'au moins cinq ans entre les deux films et a choisi un décor très post-apocalyptique pour ce Logan, qui s'ouvre sur une scène des plus intéressantes.

• 2 : La scène d'ouverture

 
Attention : si vous préférez ne pas connaître la scène d'introduction de Logan, veuillez sauter ce chapitre, même s'il ne contient pas, à proprement parler, des spoilers sur l'intrigue du film de James Mangold. Il se trouve que ce nouveau Wolverine s'ouvre sur un griffu ivre à bord de sa limousine futuriste. Il est attaqué par des agresseurs, qui malgré les pouvoirs de Logan, semblent avoir facilement le dessus sur lui. Laissé pour mort, notre héros s'écroule au sol. C'est alors que le titre "Logan" apparaît, avant que l'histoire ne reprenne sur le personnage, qui se relève péniblement de ses blessures : une vraie-fausse mort pour le personnage, qu'on sait tout de suite affaibli.

• 3 : Qu'est-il arrivé aux X-Men ?

 
Puisque le film se passe apparemment cinq après Days of Future Past, on peut légitimement s'interroger sur le sort des mutants. Que s'est-il passé entre les deux films ? Mystère. Plusieurs pistes sont à l'étude, et s'appuient sur les dialogues entendus par les spectateurs des fameuses 40 minutes de preview. Le film désigne notamment les pouvoirs de Charles Xavier comme une arme de destruction massive, et le vilain, dont nous reparlons plus bas, semble attristé par ce qui est arrivé "à l'est". Par ailleurs, la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique semble plus que jamais aride. On peut donc plancher sur l'explosion d'une bombe d'un nouveau genre ou une utilisation incontrôlée du puissant Cérébro, à l'influence toujours plus tarée dans les récents films de la franchise. En tous cas, même Wolverine semble souffrir de cet événement, et rappelle à Charles que ses amis sont morts.

• 4 : Papy Xavier

 
Lorsque Logan sortira sur nos écrans, nous aurons déjà pu découvrir plusieurs épisodes de la série Legion, consacré au fils de Charles Xavier. Et si les deux œuvres ne sont pas liées, elles ont un thème commun : Xavier est une figure paternelle. James Mangold explique d'ailleurs avoir choisi un Professeur Xavier diminué pour nuancer la violence et la brutalité du métrage. L'interprétation de Patrick Stewart semble aussi apporter une touche familiale à l'ensemble. Pour l'anecdote, Mangold a même décrit son film comme un drôle de Little Miss Sunshine. Et d'après le trailer et ses jurons, on peut effectivement retrouver un papy des plus badass dans les deux films.

5 : Qui est le vilain ?


 
D'après Bryan Singer himself, le vilain de Logan devait être Mister Sinister. Mais il semblerait que le réalisateur ne soit pas très au fait du scénario de Logan, qui met en scène des antagonistes bien différents. Mangold voulait en effet éviter le vilain en costume, ce qui s'inscrit dans une démarche qu'on pourrait comparer à la décroissance : pour se dégager une marge de manœuvre créative, le réalisateur voulait faire plusieurs pas en arrière en termes de spectacle. On perd donc en folie visuelle, mais d'après le réalisateur, on gagne en émotions et en réalisme. Voilà pourquoi Xander Rice, l'un des scientifiques qui a créé Wolverine, est le vilain du film, et qu'il engage les Reavers, des Cyborgs peu commodes, pour faire le sale boulot. 

• Bonus : d'où vient le comic book ? 


 
Pour des raisons de droits, la 20th Century Fox n'a pas l'autorisation d'utiliser des comic book Marvel dans ses films, même si elle possède certains de leur personnages. Pour faire apparaître un fascicule dans le film, Mangold a donc du créer un faux comic book, qui a toutefois fait bon usage d'artistes de la maison des idées. On doit ainsi la couverture de ce faux numéro des X-Men à nul autre que Joe Quesada. Du côté de ce que représente l'objet, Mangold explique que son co-scénariste Scott Frank a imaginé un monde où les médias ont un temps capitalisé sur l'image de nos héros, comme s'ils étaient des acteurs ou des sportifs, allant jusqu'à créer des produits dérivés à leur image. Mais on ne manquera pas de remarquer le clin d'œil méta' de la Fox au costume jaune de Wolverine, qui n'est jamais apparu à l'écran. Du moins pas au cinéma, puisqu'on le retrouvait dans une scène coupée de The Wolverine.
 
Autant de détails qui nous rendent bien pressés de découvrir les nouvelles aventures du griffu le premier mars prochain. Si Mangold se montre fidèle à ses ambitions, Logan pourrait faire beaucoup de bien au genre !
Republ33k
est sur twitter
à lire également

Les Critics Choice Awards sélectionnent Logan, Wonder Woman et Thor : Ragnarok

Ecrans
La saison des récompenses s'ouvre, et avec elle les habituelles listes de films en course pour différents prix. Si le cinéma de ...

James Mangold partage le script de Logan sur les réseaux sociaux

Brève
Si vous avez manqué Logan et faites partie de cette rare mais respectable catégorie de spectateurs qui préfère lire le scénario ...

Le cinéma de super-héros choisit ses candidats à l'Oscar des meilleurs effets spéciaux

Ecrans
Comme chaque année, les films à gros budget se trouvent une case dans les récompenses usuelles avec le traditionnel Oscar des meilleurs ...

James Mangold confirme le développement d'un film spin-off X-23

Ecrans
La jeune Dafne Keen a convaincu le monde entier et a grandement participé au succès de Logan dans les salles en début d'année en ...

Le film Gambit reprend son développement à zéro

Ecrans
Arlésienne tranquille de la Fox, le film Gambit ne semble jamais avancer et il faut croire que la perte de deux réalisateurs, Rupert ...
Commentaires (7)
Vous devez être connecté pour participer