News

Panini Comics adresse une lettre ouverte pour justifier son relaunch

Panini   21
Le 09 Fev par
Woulfo
Panini Comics adresse une lettre ouverte pour justifier son relaunch
    

Pas plus tard qu'hier, on vous annonçait une nouvelle peu surprenante : Panini Comics s'apprête à "relauncher" ses titres suite à Marvel Now!. Suscitant de vives polémiques et un agacement des collectionneurs, l'éditeur a donc décidé de mettre les points sur les i à l'aide d'une lettre fleuve publiée sur facebook. Sans vous faire attendre, la voici : 


"Peu parmi vous l'ignorent : L'événement Marvel NOW! arrive bientôt sur nos côtes, peu après la fin d'Avengers Vs. X-Men. Il ne s'agit pas d'un reboot à la manière de ce qu'a fait DC l'an dernier, mais d'un relaunch à grande échelle. La continuité n'est pas touchée, mais un très (très) grand nombre de séries vont repartir du numéro 1, avec de nouvelles équipes artistiques aux commandes. C'est un vent de fraîcheur et de renouveau qui va souffler très bientôt sur l'univers Marvel, mais pour l'instant, l'heure est à la polémique, voire aux polémiques.

Nous avons en effet pris deux décisions, susceptibles de diviser notre lectorat, et qui méritent des explications : La première, à laquelle beaucoup s'attendaient, c'est la décision de procéder à notre tour à un relaunch des revues, pour la troisième fois en trois ans. L'autre, sans doute plus surprenante, est la décision de s'aligner sur les traductions (ou plutôt l'absence de traductions) choisies par Disney pour le filmAvengers. Ces deux décisions ont été annoncées dans la Newsletter de vendredi (vous êtes bien inscrits à la Newsletter, hein ?), nous y revenons dans le détail et en profondeur dans cet article.

Resituons le contexte : L'an dernier, nous avons opéré un relaunch de nos magazines, destiné à pousser en avant le nouveau format à 112 pages pour 4 euros 80. Clairement, la justification était plus marketing que liée au contenu des revues. Certaines séries étaient au milieu d'une saga lors du changement de numérotation, et tous les départs n'étaient pas "propres". Une part d'entre vous a exprimé son mécontentement, que nous avons entendu même s'il ne s'est pas retranscrit dans les faits : Ce relaunch, comme les précédents, a été un succès. C'est la première des leçons à retenir : Nous n'userions pas d'un procédé qui agace une partie de notre lectorat s'il n'avait pas un réel impact sur les ventes.

Cela étant dit, à l'époque, l'objectif était que ce relaunch soit le dernier avant longtemps. Nous ne comptions pas faire de relaunch pour Marvel NOW!, compte tenu des informations que nous avions sur l'événement. Nous savions que l'opération s'étalait sur cinq mois, qu'il serait compliqué d'organiser un démarrage propre et que la lassitude quant aux relaunchs risquait de jouer à plein.

Et puis au fur et à mesure que le temps a passé, plusieurs choses se sont produites. Tout d'abord, l'ampleur de Marvel NOW! s'est avérée bien plus grande que nous ne l'imaginions. Très peu de séries ne seront pas relancées, à vrai dire sur la totalité de nos mensuels elles se comptent pour ainsi dire sur les doigts d'une main. Le changement de ton de la majorité de ces séries est réel et justifie plus que jamais l'appellation de "nouveau départ". Enfin, nous avions tous les éléments pour organiser au mieux les revues et profiter de l'occasion pour faire un vrai relaunch "propre", avec des numéros 1 ou des débuts de sagas pour TOUTES nos séries.

En somme, si le relaunch de l'an dernier s'est fait parfois en dépit du contenu, celui de cette année nous est dicté par les séries américaines. Si un relaunch a jamais été justifié, c'est bien celui-là. Il est vite devenu inconcevable que nous en fassions l'économie, sous le prétexte que le relaunch précédent était (admettons-le) moins justifié. Attention, le relaunch de l'année dernière a bien rempli son office, imposer le nouveau format à 112 pages, et nous ne sommes donc pas prêts à le voir comme une erreur. Mais nous comprenons très certainement l'effet de lassitude quant à l'enchainement de relaunchs de ces dernières années. Nous disons seulement : Si l'on fait abstraction des précédents relaunchs, celui de Marvel NOW! est d'une évidence incontournable.

Rappelons donc le déroulement des opérations : En mai, MARVEL UNIVERSE HS 14 vous proposera l'épisode Point One vous donnant un premier aperçu de certaines des séries phares de Marvel NOW!, puis, en juin, UNCANNY AVENGERS sera lancé, un nouveau mensuel de 64 pages vous proposant Uncanny AvengersA+X et Thunderbolts. Le même mois, un grand nombre de revues fermeront leurs portes, et en juillet, le gros de Marvel NOW! arrivera avec un grand nombre de numéros 1. Le lancement des séries au sein des magazines se fera sur plusieurs mois afin de respecter la continuité et l'égrenage fait sur cinq mois aux États-Unis, les sorties accélérées de certaines séries nous permettant cela. Les derniers arbitrages quant aux sommaires des revues seront faits à la fin de ce mois, il est donc encore temps pour vous de lancer vos idées les plus lumineuses (ou farfelues) à ce sujet ! 

Passons au deuxième sujet polémique annoncé dans la Newsletter de vendredi : Les Vengeurs, c'est fini ! Disney a fait certains choix de traduction pour le méga-blockbuster de l'année dernière, des choix qui ne sont pas les mêmes que les nôtres. Vous savez que l'auteur de ces lignes est en général partisan de traduire au maximum les noms de héros, mais il faut se rendre à l'évidence : Marvel et ses personnages sont une marque multimédia, et sur le long terme, ça n'a pas de sens que les personnages évoluent avec des noms différents selon le média sur lequel ils apparaissent. En amont, j'avais tenté de convaincre Disney de s'aligner sur les BDs, sans succès, et il nous faut maintenant accepter leur choix. Le carton planétaire d'Avengers (troisième plus gros succès de tous les temps) nous garantit que les futures générations de fans de Marvel parleront d'Avengers, pas des Vengeurs. Cela fera certainement un pincement au cœur aux plus vieux d'entre nous, les mêmes qui ont continué à appeler Wolverine "Serval" pendant plusieurs années, mais avec un peu de recul, l'alignement sur les films est une évolution inévitable. Et donc, quelle meilleure occasion pour basculer sur une nouvelle traduction que Marvel NOW!, qui représente un nouveau point de départ pour l'univers Marvel ?

Voici donc la liste exhaustive des changements qui frapperont nos héros : Ant-ManBlack Widow et Hawkeye seront désormais appelés ainsi en VF. Les différentes équipes d'Avengers garderont leur nom original : Young Avengers, Dark Avengers, New Avengers, Secret Avengers. En revanche, on continuera de parler de l'Académie des Avengers ou de la Tour des Avengers.

Nous en avons profité pour ajouter quelques modifications à cette liste : Mockingbird ne s'appellera plus Oiseau Moqueur, associée qu'elle est au personnage d'Hawkeye... elle restera donc Mockingbird. En revanche, nous revenons sur la traduction de Yellowjacket, depuis toujours traduit par Pourpoint Jaune, ce qui est en quelque sorte une faute de traduction. Le pendant masculin de la Guêpe s'appellera désormais leFrelon. Enfin, Mister Sinister deviendra en français Monsieur Sinistre au lieu de Mister Sinistre, traduction un peu bâtarde.

Nous aurions évidemment pu aller plus loin, mais il faut voir que l'entreprise est considérable. Pour le kiosque, nous attendons Marvel NOW! pour faire la bascule, mais pour la librairie, les nouvelles traductions seront déjà utilisées dans certains albums, avant juillet ! De plus, à long terme, il s'agit de faire la transition sur toute notre offre : Cela veut dire que toutes les rééditions, toutes les réimpressions devront être relues et corrigées avec les nouvelles correspondances ! A partir de là, nous avons préféré y aller "doucement" sur les changements !

En faisant exercice de transparence et en vous expliquant comment nous en sommes arrivés à prendre ces décisions, nous espérons certes convaincre nos lecteurs que nous avons pris la bonne décision, mais nous savons pertinemment que certains parmi vous n'adhéreront jamais au principe d'un relaunch ou du changement de nom d'un personnage. Surtout, nous espérons qu'en passant dès maintenant ce "cap" de la polémique, nous pourrons aborder le mois prochain le sujet plus important, plus sympathique et plus réjouissant de la nouvelle répartition des titres, sans que l'habituel pomme de discorde des relaunchs ne vienne tout écraser. L'important concernant Marvel NOW!, c'est la qualité des nouvelles séries qui vous seront proposées dès juin... et de ce côté là, il n'y a pas de souci à se faire !

Mais soyons clairs, nous entendons bien qu'il serait souhaitable de ne plus avoir à parler de relaunch avant un certain temps.

Jérémy Manesse"